13 janvier 2021
L’économie chinoise dans la pandémie de la Covid-19 : défis pour la croissance et les politiques

Séminaire BRICS | Mercredi 13 janvier

La sixième séance du séminaire BRICs de l'Inalco 2020-2021(CREE), en partenariat avec l’EHESS –  la FMSH et l’Université Paris Sud, aura lieu mercredi 13 janvier 2021 à 16h.

 

Inscriptions :
Pour suivre la séance exclusivement en ligne, par vidéoconférence (Inscription obligatoire) :
Cliquer
ici

Intervenant : 

Yuan Zhigang, School of Economics, Fudan University, Schanghai

La séance se tiendra en français (ci-dessous la présentation en anglais de la thématique et de l’intervenant) :

A sudden epidemic outbreak in late 2019 has reshaped the global economy. Affected by the epidemic, the global economy has plunged into an unprecedented recession since the second World War. The economic growth of all countries has slowed down, and the stock of sovereign debt is expected to rise sharply. China will be the only major economy to achieve positive economic growth in 2020.

As a result of the epidemic, China’s consumption, trade and investment all declined a lot in the first quarter, with the secondary and tertiary industries suffering the greatest negative impact. The Chinese government adopted a more proactive fiscal policy in order to protect employment, basic livelihood and market entities immediately in the face of the epidemic. The People’s Bank of China has also used a variety of supportive monetary policies to ensure that funds flow into the small, medium and micro businesses which are most affected. In terms of epidemic prevention and control, China has also adopted a « zero infection policy » which is completely different from the West and achieved better results.

The basic features of China’s rapid economic recovery from the second quarter are as follows.

  1. The asynchronism between the production and demand of domestic and foreign leads to an unanticipated recovery of China’s net exports, and the circulation of global economy reappear.
  2. Fixed asset investment has been generally stable, but manufacturing investment is still a drag on further recovery of fixed asset investment.
  3. In terms of consumption, the recovery of domestic supply was significantly faster than that of demand, and the recovery of demand for durable consumer goods was much faster than that of services.
  4. The increase in uncertainty caused by COVID-19 has led to a significant increase in precautionary savings and hindered the recovery of consumer spending.
  5. The asymmetric impact of COVID-19 on employment and household income has a greater negative impact on low-income groups.

China’s GDP is expected to grow by 6% in the fourth quarter and 1.9% for the full year, but the biggest obstacle to a sustained recovery will remain insufficient aggregate demand. During the 14th five-year Plan, China will strive to build a strong domestic market, increase domestic demand, and form the « dual circulation » growth pattern.


En savoir +

Yuan Zhigang is professor of economics at the school of economics, Fudan University. He is also director of the Employment and Social Security Research Center, academic director of the faculty of economics and management of East China Normal University. After he received his Ph.D. degree in economics from the Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales in 1993, he has been working at the School of Economics, Fudan University, where he served as the school dean from 2004 to 2015. Due to his contributions to economics researches and teaching, he was named the distinguished professor of the Changjiang Scholars Program in 2007 and National Outstanding Teacher in 2006 by the Ministry of Education of China. He has been a consultant to numerous government organizations including the Fujian Provincial People’s Government, the Shanghai Municipal Government, and was member of the Chinese Ministry of Labor and Social Security Advisory Committee. He was vice president of the Shanghai Economist Society (2007-2017), member of the international academic committee of La Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme (FMSH) in France(2013-2015.

Détails

Séminaire en ligne

Mercredi 13 janvier
16h - 18h

inscriptions

http://www.inalco.fr/webform/seminaire-brics-2020-2021

Ajouter à mon agenda

His research interests include various macroeconomic topics covering employment, social security system, consumption, financial reforms and the real estate market. Over 200 papers and 20 books were published. He has been the principal investigator of a variety of national research projects, including key or major programs funded by the National Social Science Foundation, the Ministry of Education or other government institutions.

 

Partager
Séminaire

Les Brics dans les crises : ruptures et recompositions

On annonçait une catastrophe écologique, c’est une crise sanitaire en provenance de Chine, non encore éradiquée à ce jour, qui a mis à genoux l’économie mondiale et a conduit au confinement plus de la moitié de l’humanité pendant plusieurs mois.

La pandémie  de la Covid 19 et ses conséquences socio-économiques et géopolitiques exacerbent des tendances qui préexistaient dans l’économie mondiale : remises en cause de la mondialisation y compris dans les BRICs, découplage économique et conflit commercial EU-Chine, contestation des positions hégémoniques des grandes puissances, tendances au bilatéralisme asymétrique, décrochage de certains émergents, inégalités croissantes au sein et entre les économies, surliquidités et faibles rentabilité des capitaux sans oublier les mouvements migratoires et les conflits locaux rémanents. Les projections des institutions internationales (FMI) ne laissent pas présager un retour rapide de la croissance mondiale, mais plutôt une « crise à nulle autre pareille ».

Entre chacun pour soi et coopérations régionales partielles, fragmentées, les gouvernements et certaines instances internationales (dont l’Union Européenne) ont adopté des mesures de protection de l’emploi et de relance de l’activité. Ils envisagent le recours à de nouvelles formes d’intervention en fixant des priorités industrielles, en sanctuarisant certaines activités liées à la santé. De leur côté, les firmes, selon leurs secteurs, leurs localisations, leur degré de dépendance aux chaînes d’approvisionnement pré-covid, procèdent à des ajustements organisationnels (chômage partiel, licenciements et transformation des modes de production) et envisagent des réorientations stratégiques. Dans le même temps, les banques centrales et les institutions financières mettent en place des disponibilités financières pour des montants inédits en espérant par là endiguer la baisse d’activité et accompagner la relance.

Pour comprendre les enjeux de ces transformations profondes sur les BRICs et l’Europe, quatre thématiques articuleront nos réflexions, dans le prolongement des axes de réflexion des années précédentes :

  1. Crise sanitaire et environnementale : les nouvelles liaisons environnement-santé-économie à explorer
  2. Crise macroéconomique et financière : quelles déflagrations, quelles marges de manœuvre budgétaires et monétaires et quelles politiques structurelles pour les surmonter ?
  3. Chaînes de valeur globales, recompositions industrielles et innovation : ce que la crise mondiale va changer
  4. Transformations du travail et de l'emploi et nouvelles inégalités dans les BRICs et les émergents provoquées par les crises économiques

Le séminaire 2020-2021 se tiendra en français et en anglais, couplant les interventions en présentiel et à distance. Comme chaque année, il associera des interventions des organisateurs (Julien Vercueil, Thibaud Deguilhem, Jean-Paul Maréchal, Guilhem Fabre, Xavier Richet, Michel Schiray) à des interventions de chercheurs invités.

PROGRAMME DES SEANCES   

- 7 octobre 2020 (18h00-20h00, Maison de la recherche, Sallle L2.05, 2 rue de Lille et en ligne, réservation nécessaire).
Michel Aglietta (CEPII). Les transformations du capitalisme à la poursuite d’une écologie politique. Enjeux d’une nouvelle régulation.

- 21 octobre 2020 (18h00-20h00, exclusivement en ligne, réservation nécessaire)
Arun Kumar (JNU). India and the SARS-Cov-2 Epidemic (preliminary title).
 
- 4 novembre 2020 (18h00-20h00, Maison de la recherche, Salle L2.05, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, réservation nécessaire).
Mstislav Afanasiev (HSE Moscou, Russie) : la politique de développement face au défi des inégalités (à confirmer).
Discutant : Julien Vercueil (Inalco)

- 18 novembre 2020 (18h00-20h00, Maison de la recherche, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, réservation nécessaire).
Giovanni Balcet (univ. Torino), Xavier Richet (UdP). Les enjeux et les coûts du découplage Chine-Etats-Unis. Le cas de l’automobile.
 
- 9 décembre 2020 (18h00-20h00, Maison de la recherche, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, réservation nécessaire) 
Brésil : inégalités et trajectoires sociales. Intervenants à confirmer.

- 13 janvier 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, réservation nécessaire) 
Transformation des politiques monétaire et financière de la Chine. Yuan Zhegang (université de Fudan, Shanghai).
 
- 27 janvier 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, réservation nécessaire) 
Le Maroc et son insertion dans les chaînes globales de valeur – Intervenants à confirmer.
 
- 10 février 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, réservation nécessaire) 
Politique agricole, environnement et développement des cultures OGM en Chine. Intervenant à confirmer.
 
- 3 mars 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, réservation nécessaire) 
India – China. Intervenant à confirmer.
 
- 17 mars 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, réservation nécessaire) 
Réponses comparées des systèmes de santé à la crise sanitaire. Intervenants à confirmer.
 
- 07 avril 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, réservation nécessaire) 
Relations monétaires dans les BRICs – le cas de la Russie. Intervenant à confirmer.
 
- 21 avril 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, réservation nécessaire) 
Enjeux économiques de la relation Chine-Hong Kong. Intervenant à confirmer.
 
- 19 mai 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, réservation nécessaire) 
Un autre regard sur les BRICs dans la régulation mondiale – Intervenant à confirmer.
 
- 09 juin 2021 (18h00-20h00, Maison de la recherche, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, réservation nécessaire) 
Séance à confirmer.
 
- 23 juin 2021 (18h-20h, Maison de la recherche, 2 rue de Lille 75007 Paris et/ou en ligne, en fonction de la situation sanitaire)
Séance à confirmer.

Nota Bene : Le séminaire BRICs intégre la Maison de la Recherche de l’INALCO (2, rue de Lille, 75007 Paris). En fonction de la situation sanitaire et des intervenants, la séance pourra être hybride ou exclusivement en ligne. Précisions sur le carnet https://brics.hypotheses.org.
.
Organisateurs : Julien Vercueil (Inalco), Thibaud Deguilhem (UdP), Jean-Paul Maréchal (UPSud), Guilhem Fabre (émérite, Université Montpellier), Xavier Richet (émérite, UdP), Michel Schiray (émérite, EHESS).

Contact scientifique : julien.vercueil@inalco.fr (attention, pour les inscriptions aux séances, se reporter au formulaire d'inscription situé sous l'annonce de la séance)

Carnet de recherche : 
Image principale : 
Sous-titre : 

Séminaire BRICS 2020-2021

Périmètres : 
Rubrique (Parent) : 
Recherche
Programmes : 
BRICs
Site Type : 
Pôles : 
Disciplines : 
Imported : 
Projet Terminé : 
Type de contenu : 
nouveau contenu
Language : 
en
fr
Type de programme : 
Séminaire

Voir aussi