13 octobre 2020

Corps et performances de dignité en contexte (post-)colonial. Amériques, Afrique, océan Indien

Journée d'étude | Mardi 13 octobre

Le corps est désormais un objet d’étude central des multiples champs de recherche qui s’intéressent aux sociétés coloniales et post-coloniales. Historiquement, il a en effet été la cible première des processus de gouvernement des populations colonisées, de sorte que le corps colonisé est un corps racisé, à la fois symbole d’abjection et d’exploitation. C’est la raison pour laquelle le corps a également constitué le support premier des luttes de libération des sujets colonisés. Ces phénomènes d’oppression et de libération des corps n’ont pas pris fin avec les mouvements de décolonisation et l’effondrement des empires coloniaux européens à partir du milieu du 20e siècle. La domination des corps (post-)coloniaux persiste aujourd’hui sous d’autres formes, aussi bien dans les territoires anciennement colonisés que dans les territoires anciennement colonisateurs où des populations autrefois colonisées se sont installées. En contexte post-colonial, pour de nombreuses populations stigmatisées, le corps demeure ainsi un support primordial des luttes pour la dignité, l’égalité et les droits. Que ce soit dans les Caraïbes, aux États-Unis, en Europe, en Afrique ou dans l’océan Indien, les mouvements de libération individuelle et collective menés par les populations coloniales ou post-coloniales se sont explicitement appuyés, selon des modalités diverses, sur le corps conçu comme support de dignité, et donc aussi de citoyenneté et d’humanité. Cette Journée d’étude se propose ainsi d’étudier ce que l’on peut appeler ces « performances de dignité » (Ajari, 2019 ; Martin-Breteau, 2020), à la fois dans la longue durée et dans leur dimension internationale. Il s’agit notamment de déplacer la question des droits et donc du politique hors de ses sites conventionnels (partis, associations, meetings, etc.) pour la replacer dans le contexte d’expériences ordinaires incarnées des personnes racisées.

Journée organisée par Nicolas Martin-Breteau, Didier Nativel, avec Christine Chivallon, FMSH et l'UMR "Passages"
En collaboration avec Civic City et Dix-milliards-humains 

 


Programme

Mardi 13 octobre 2020

9h15 Introduction et présentation du groupe Mondes Caraïbes et Transatlantiques en Mouvement
| Jean-Pierre Dozon, anthropologue, directeur de recherche émérite à l'IRD

9h30 Introduction à la journée d’étude
| Nicolas Martin-Breteau (Historien, Université de Lille/CECILLE)
| Didier Nativel (Historien, Université de Paris/CESSMA)

9h45 « Nous ne pouvons-nous frayer un chemin vers nos droits par la parole » : performances corporelles de dignité dans les luttes de libération des Africains-Américains depuis la fin du XIXe siècle.
| Nicolas Martin-Breteau (Historien, Université de Lille/CECILLE)

10h15 « La leçon de samba » : la démonstration de l’école de samba de Portela au carnaval de Rio (1931-1939).
| Aurélia Michel (Historienne, Université de Paris/CESSMA)

Pause

11h Discussions
animées par Sarah Fila-Bakabadio (Historienne, Université de Cergy/AGORA), Didier Nativel (Historien, Université de Paris/CESSMA) et Christine Chivallon (Anthropologue, CNRS/PASSAGES et MCTM).

11h30 Folie, dignité et colonisation à Madagascar.
| Raphaël Gallien (Historien, Université de Paris/CESSMA)

12h Les festivités de juillet 1962 en Algérie. Faire corps collectif et incarner l’Indépendance.
| Malika Rahal (Historienne, CNRS/IHTP)

12h30 Discussions
animées par Sarah Fila-Bakabadio (Historienne, Université de Cergy/AGORA), Didier Nativel (Historien, Université de Paris/CESSMA) et Christine Chivallon (Anthropologue, CNRS/PASSAGES et MCTM).

Pause

14h30 Jamaican deejays inna Babylon : au corps à corps avec l’Occident ?
| Jérôme Beauchez (Sociologue, université de Strasbourg/USIAS)

15h Fongibilité noire et dignité
| Norman Ajari (Philosophe, Villanova University)

15h30 Discussions
animées par Sarah Fila-Bakabadio (Historienne, Université de Cergy/AGORA), Didier Nativel (Historien, Université de Paris/CESSMA) et Christine Chivallon (Anthropologue, CNRS/PASSAGES et MCTM).

Pause

16h15 Conclusion
| Didier Nativel (Historien, Université de Paris/CESSMA)

Détails

Journée d'étude en ligne

Mardi 13 octobre
9h15 - 16h30

Cliquez ici pour accéder à la visio-conférence

Ajouter à mon agenda

Partager
Journée d'étude

Voir aussi