Directeur d'études à l'EHESS, Daniel Fabre (1947-2016) est une figure marquante de l’anthropologie française. Fondateur, avec le préhistorien Jean Guilaine, du Centre d’anthropologie des sociétés rurales, il a structuré la recherche et l’enseignement de l’anthropologie à Toulouse par les nombreux séminaires qu’il y a donné jusqu’à la fin des années 1990.

DATE DE MISE A JOUR : 02/07/2021

Podcast | Mobilisations sociales, politique et société dans le Kirghizistan contemporain

La FMSH et ses partenaires à l’étranger offrent des aides à la mobilité pour des séjours de recherches en SHS à des post-doctorants. Ainsi, chaque année le programme Atlas permet à des chercheurs de venir pendant 1 à 3 mois en France ou à l’étranger pour mener des recherches de terrain.

Sur quoi repose le succès d'un artiste en dehors de son pays d’origine ? Les attentes d’un public étranger orientent-elles la réception d’une œuvre, parfois au prix d’une déformation de son sens initial ? Le transfert d’une production artistique d’un contexte culturel à un autre peut donner lieu à un « malentendu productif » conduisant les récepteurs à apprécier celle-ci à l’aune de leurs propres références nationales, à priori loin des intentions revendiquées par son auteur.

DATE DE MISE A JOUR : 30/06/2021

Violence: An international journal lance un appel à contribution sur le thème : « La médiation dans la sortie de la violence politique ». Ce dossier sera coordonné par Michel WIEVIORKA (EHESS) et Jérôme FERRET (Ut Capitole, MSHS T, CNRS).

DATE DE MISE A JOUR : 14/06/2021

Afin de renforcer l’échange intellectuel entre la France et les pays germanophones, la Fondation Maison des sciences de l’homme encourage la traduction en français d’œuvres en langue allemande et appartenant au domaine des sciences humaines et sociales. Elle est soutenue pour cela par le Goethe-Institut, l’Office allemand d’échanges universitaires et le Centre Georg Simmel – Recherches franco-allemandes en sciences sociales – et est en collaboration avec l’École des hautes études en sciences sociales.

DATE DE MISE A JOUR : 09/06/2021

Les Livres en images sont une série de vidéos consacrées aux ouvrages richement illustrés des Éditions de la Maison des sciences de l'homme.

Dans le but de souligner la richesse narrative des illustrations, les Livres en image mettent en lumière les photos, schémas et tableaux qui illustrent les ouvrages en les associant à la lecture d'un texte venant contextualiser ou expliquer l'importance de ces visuels.

 

DATE DE MISE A JOUR : 07/06/2021

Ce texte analyse l’actualité de la critique romantique révolutionnaire de la modernité capitaliste dans la pensée de Walter Benjamin. Cent ans après l’écriture de « Le capitalisme comme religion » (1921), nous montrons son importance et étudierons la manière dont le philosophe allemand élabore son analyse micrologico-marxiste. Tout d’abord, nous examinerons les principaux traits de sa critique romantique dans ses livres Einbahnstrasse et Le livre des Passages. Ensuite, nous examinerons le rôle de la mode dans la dynamique de consommation.

DATE DE MISE A JOUR : 04/06/2021

Replay | Lieux de mémoire sonore

À l'occasion de la parution de l'ouvrage Lieux de mémoire sonore. Des sons pour survivre, des sons pour tuer (coll. Le (bien) commun), les Éditions de la Maison des sciences de l'homme ont organisé une soirée de présentation de l'ouvrage.

La 7e séance des Livres en dialogue réunit les directeurs de l'ouvrage Luis Velasco-Pufleau et Laëtitia Atlani-Duault et le journaliste de Libération Thibaut Sardier.

 

Replay | Racisme et jeu vidéo

À l'occasion de la parution de l'ouvrage Racisme et jeu vidéo (coll. Interventions), les Éditions de la Maison des sciences de l'homme ont organisé une soirée de présentation de l'ouvrage.

La 9e séance des Livres en dialogue a réuni l'auteur de l'ouvrage Mehdi Derfoufi et la journaliste Charlotte Recoquillon.

L’auteur interroge l’avenir de la Méditerranée et des États qui la composent dans une démarche prospective. Toutefois, la dégradation quasi générale de tous les facteurs (climatiques, démographiques, économiques et sociaux) et l’évolution inquiétante des situations conflictuels font qu’un seul scénario se dégage à l’horizon 2050 : un scénario noir. L’article est divisé en deux parties : la première concerne l’analyse des facteurs de crise dont l’évolution est déjà connue et globalement non modifiable.

DATE DE MISE A JOUR : 27/05/2021