La compartimentation des savoirs empêche de traiter les problèmes à la fois fondamentaux et globaux. Peut-on envisager une connaissance du global qui évite le réductionnisme (aveugle aux qualités propres au tout), l’unilatéralisme (prendre une partie pour le tout), le holisme (aveugle aux relations tout-parties). Edgar Morin propose non une pensée complète, mais une pensée complexe (qui ne peut éliminer toute incertitude et insuffisance), apte à relever les défis auxquels est confrontée notre connaissance.

DATE DE MISE A JOUR : 07/03/2014

La compartimentation des savoirs empêche de traiter les problèmes à la fois fondamentaux et globaux. Peut-on envisager une connaissance du global qui évite le réductionnisme (aveugle aux qualités propres au tout), l’unilatéralisme (prendre une partie pour le tout), le holisme (aveugle aux relations tout-parties). Edgar Morin propose non une pensée complète, mais une pensée complexe (qui ne peut éliminer toute incertitude et insuffisance), apte à relever les défis auxquels est confrontée notre connaissance.

DATE DE MISE A JOUR : 07/02/2014

La compartimentation des savoirs empêche de traiter les problèmes à la fois fondamentaux et globaux. Peut-on envisager une connaissance du global qui évite le réductionnisme (aveugle aux qualités propres au tout), l’unilatéralisme (prendre une partie pour le tout), le holisme (aveugle aux relations tout-parties). Edgar Morin propose non une pensée complète, mais une pensée complexe (qui ne peut éliminer toute incertitude et insuffisance), apte à relever les défis auxquels est confrontée notre connaissance.

DATE DE MISE A JOUR : 13/12/2013

La compartimentation des savoirs empêche de traiter les problèmes à la fois fondamentaux et globaux. Peut-on envisager une connaissance du global qui évite le réductionnisme (aveugle aux qualités propres au tout), l’unilatéralisme (prendre une partie pour le tout), le holisme (aveugle aux relations tout-parties). Edgar Morin propose non une pensée complète, mais une pensée complexe (qui ne peut éliminer toute incertitude et insuffisance), apte à relever les défis auxquels est confrontée notre connaissance.

DATE DE MISE A JOUR : 06/11/2013

Penser global

Le Cycle de conférences Penser Global invite de grandes figures intellectuelles et scientifiques qui s'interrogent sur les aspects majeurs des changements contemporains et offrent de nouveaux outils critiques.

Conférences organisées par la Fondation Maison des sciences de l'homme.

Cycle Charles Enderlin

Charles Enderlin, écrivain, journaliste et reporter, intervient pour un cycle de trois conférences à Paris.

La compartimentation des savoirs empêche de traiter les problèmes à la fois fondamentaux et globaux. Peut-on envisager une connaissance du global qui évite le réductionnisme (aveugle aux qualités propres au tout), l’unilatéralisme (prendre une partie pour le tout), le holisme (aveugle aux relations tout-parties). Edgar Morin propose non une pensée complète, mais une pensée complexe (qui ne peut éliminer toute incertitude et insuffisance), apte à relever les défis auxquels est confrontée notre connaissance.

DATE DE MISE A JOUR : 08/10/2013