Ce Rendez-vous Condorcet est donné par Julia Cagé, économiste, Sciences Po Paris. Il sera modéré par Geneviève Schmeder, économiste, Conservatoire national des arts et métiers à Paris.

DATE DE MISE A JOUR : 08/06/2020

La prospective des migrations internationales à l’horizon 2050, comme toute prospective, appelle d’abord la nécessité de bien analyser les caractéristiques initiales du phénomène. Dans ce dessein, une première partie met en évidence la réalité plurielle des migrations internationales dans leur dimension quantitative et dans leurs causalités combinant des facteurs de répulsion et d’attraction, ce qui débouche sur une géographie duale et complexe.

DATE DE MISE A JOUR : 19/05/2020

Ce Rendez-vous Condorcet est donné par Jean-Michel Rachet, chef de cabinet du greffier de la Cour de Justice de l'Union européenne. Il sera modéré par Michèle Gendreau-Massaloux, hispaniste et haut fonctionnaire française.

DATE DE MISE A JOUR : 18/05/2020

Podcast | Hong Kong : protestations, politique et identité

Hong Kong, cette « perle orientale » considérée depuis longtemps comme une ville de commerce par excellence, connaît des protestations politiques de grande envergure depuis l’été 2019. Le monde entier en est témoin à travers les images diffusées abondamment dans les médias et la presse internationale. De nombreux signes à l’intérieur et à l’extérieur de la Chine montrent que cet immense pays et ses relations avec le monde entrent dans une nouvelle période de grande incertitude.

Après deux décennies d’hégémonie libérale, l’autoritarisme est à nouveau en hausse. Alors que les démocraties sont confrontées à des problèmes politiques et économiques internes et à la désunion entre leurs anciens alliés, les autocraties qui vont de la Russie et de la Chine aux monarchies du Moyen-Orient et à la Turquie s’affrontent sur la scène mondiale avec une nouvelle assurance en elles-mêmes et fournissent aux autres états un brassage, apparemment viable, d’économie de marché et de contrôle politique strict.

DATE DE MISE A JOUR : 12/05/2020

Pourquoi s’abandonner au conflit et à la culture du pluralisme lorsque tant de régimes autoritaires semblent démontrer leur efficacité ? L’argument selon lequel les démocraties sont faibles par nature justifie tous les abandons en matière de droit. Un détour par l’année 1938 en France permet d’éclairer un problème bien actuel : les démocraties ne deviennent-elles pas faibles lorsqu’elles sont affaiblies par ceux qui sont censés les défendre ?

DATE DE MISE A JOUR : 29/04/2020