À l'occasion de la parution de l'ouvrage Lieux de mémoire sonore. Des sons pour survivre, des sons pour tuer (coll. Le (bien) commun), les Éditions de la Maison des sciences de l'homme organisent une soirée de présentation de l'ouvrage.

La 7e séance des Livres en dialogue réunira les directeurs de l'ouvrage Luis Velasco-Pufleau et Laëtitia Atlani-Duault et le journaliste de Libération Thibaut Sardier.

DATE DE MISE A JOUR : 24/03/2021

Le Fonds Louis Dumont pour la recherche en anthropologie sociale sélectionne chaque année un ou deux projets d’étudiants pour une aide au terrain.

Pour l'année 2020, le dossier de Ludivine RICOU a été sélectionné pour son projet « Ethnographier la (re)production des rapports moraux et genrés au sein des communautés villageoises de l’Unité Territoriale Autonome de Gagaouzie (République de Moldavie) »

 

DATE DE MISE A JOUR : 09/03/2021

Le colloque international « Sortir de la violence » qui s’est tenu les 30 novembre et le 1er décembre 2020 a présenté les principaux résultats scientifiques du programme SoV. Il a mobilisé plus d’une centaine de participants entre exposants et public. À l’instar de l’ensemble des recherches menées dans le cadre du programme, il a combiné réflexion théorique et enquêtes de terrains.

DATE DE MISE A JOUR : 03/03/2021

Lieux de mémoire sonore est une somme exceptionnelle sur les usages des sons et des pratiques musicales dans des situations de crise humanitaire, de guerre civile, d’exil ou de catastrophe naturelle. Ce travail conjoint entre chercheurs et musiciens présente différents contextes de violence organisée et les exemples choisis couvrent de nombreuses régions du globe (Liban, Syrie, Vanuatu, Canada, Viêt Nam et plusieurs pays européens...).

DATE DE MISE A JOUR : 16/02/2021

La violence sous toutes ses formes constitue aujourd’hui un vaste domaine de recherche dans le champ des sciences humaines et sociales. Il n’en va pas de même pour la prévention et la sortie de la violence qui relèvent d’un espace peu structuré, où les connaissances sont plus empiriques que théorisées, et produites par des acteurs de terrain (ONGs, associations), des experts ou des professionnels bien plus que par des chercheurs en sciences humaines et sociales.

DATE DE MISE A JOUR : 16/02/2021

Le programme de l’année 2020-2021 porte sur la thématique : Détresses globales : politiques et productions de subjectivités. La discussion de la première séance de l'année s'ouvrira autour de l'ouvrage de Monique Sélim Anthropologie d'une pandémie.

DATE DE MISE A JOUR : 12/01/2021

Deuxième séance du séminaire d'Anthropologie américaniste en visioconférence

lien de connexion
ID de réunion : 995 5524 0987
code : 021593

Intervenant :
Valérie Robin – Université Paris-Descartes

Discutants :
Anne-Marie Lczyoson – EPHE, et Michel Naepels – CNRS/EHESS, CEMS

DATE DE MISE A JOUR : 18/12/2020

Pouvoir entendre les « sans-voix », donner de la voix à celles et ceux qui sont rendus inaudibles au sein de systèmes sociaux dont le fonctionnement repose précisément sur le pouvoir de « faire taire » et de rendre silencieuses les figures pourtant si présentes dans les vies sociales, est une question à laquelle les chercheurs du temps présent s’adressent non sans difficulté, recourant au « terrain », à la « relation » pour tenter de mettre en lumière les « si petits destins » de la violence subie.

DATE DE MISE A JOUR : 09/12/2020