Pouvoir entendre les « sans-voix », donner de la voix à celles et ceux qui sont rendus inaudibles au sein de systèmes sociaux dont le fonctionnement repose précisément sur le pouvoir de « faire taire » et de rendre silencieuses les figures pourtant si présentes dans les vies sociales, est une question à laquelle les chercheurs du temps présent s’adressent non sans difficulté, recourant au « terrain », à la « relation » pour tenter de mettre en lumière les « si petits destins » de la violence subie.

DATE DE MISE A JOUR : 09/12/2020

La globalisation du luxe a eu pour corrélat une vaste ouverture multiculturelle favorisant la circulation de contenus et de savoir-faire d’un bout à l’autre de la planète. Le multiculturalisme apparaissait comme synonyme d’une mondialisation heureuse s’affichant comme une réconciliation des cultures. Depuis les années 1990 les idées de métissage, d’hybridation ont irrigué la création dans des domaines aussi différents que les arts plastiques, la musique, la mode, etc.

DATE DE MISE A JOUR : 08/12/2020

À l’occasion de la sortie de son ouvrage Photographier les vodous, Togo-Bénin 1988-2019 le 15 octobre aux Éditions de la MSH, Catherine De Clippel reviendra sur son travail en compagnie de François Cheval, conservateur de musée et commissaire d’exposition, et Jean-Paul Colleyn, anthropologue lors d'une soirée de lancement au BAL le jeudi 12 novembre.

DATE DE MISE A JOUR : 12/11/2020

Quel sens donner à la musique dans les situations de crise humanitaire, de conflit ou post-conflit, ou de catastrophe naturelle ?

Cette journée donnera une large place aux musiciens et aux chercheurs et offrira à la fois une série d’études de terrain ethnomusicologiques et anthropologiques en Europe, en Océanie et en Afrique, et plusieurs moments musicaux. Elle montrera que les pratiques musicales peuvent relever de la survie, de transmission de la mémoire, ou encore être des vecteurs de revendications identitaires.

DATE DE MISE A JOUR : 24/10/2020

Le corps est désormais un objet d’étude central des multiples champs de recherche qui s’intéressent aux sociétés coloniales et post-coloniales. Historiquement, il a en effet été la cible première des processus de gouvernement des populations colonisées, de sorte que le corps colonisé est un corps racisé, à la fois symbole d’abjection et d’exploitation. C’est la raison pour laquelle le corps a également constitué le support premier des luttes de libération des sujets colonisés.

DATE DE MISE A JOUR : 13/10/2020

Tatjana Thelen

Tatjana Thelen est professeur au département d'anthropologie sociale et culturelle de l'Université de Vienne. Auparavant, elle a occupé des postes en anthropologie sociale à l'Institut Max Planck, à l'Université Humboldt de Berlin et à l'Université de Zurich. Ses recherches se sont concentrées sur les négociations des droits et des responsabilités en matière de soins dans le travail à la frontière entre l'État et la parenté.

Titre : Soin, parenté, État : (Re) produire l'appartenance et la différence

Avec les textes de François Cheval et Jean-Paul Colleyn

DATE DE MISE A JOUR : 03/09/2020

Bien que la violence soit un thème majeur en sciences humaines et sociales, et faisant l'objet de nombreuses recherches, ces disciplines sont beaucoup moins susceptibles de s'attaquer aux problèmes de sortie de la violence et de prévention de la violence.

DATE DE MISE A JOUR : 21/07/2020

Mobilité et internationalisation de la recherche entre la France et le Mexique, par Bernard Tallet (Cemca)

La FMSH et ses partenaires à l’étranger offrent des aides à la mobilité pour des séjours de recherches en SHS à des post-doctorants. Ainsi, chaque année le programme Atlas permet à des chercheurs de venir pendant 1 à 3 mois en France ou à l’étranger pour mener des recherches de terrain. Histoires de mobilité est une série de podcast qui permet aux chercheurs et chercheuses ayant participé au programme de partager leurs expériences de recherche internationales.

Navigation de tradition indigène en pays Maya, par Alexandra Biar

La FMSH et ses partenaires à l’étranger offrent des aides à la mobilité pour des séjours de recherches en SHS à des post-doctorants. Ainsi, chaque année le programme Atlas permet à des chercheurs de venir pendant 1 à 3 mois en France ou à l’étranger pour mener des recherches de terrain. Histoires de mobilité est une série de podcast qui permet aux chercheurs et chercheuses ayant participé au programme de partager leurs expériences de recherche internationales.