Vers des sciences sociales non-hégémoniques

Un séminaire sur la question de l’hégémonie dans les sciences sociales

Depuis une trentaine d’années, les débats à l’échelle mondiale nous montrent des sciences sociales tiraillées entre les accusations de « nordisme » et de « sudisme, entre l’unité et la fragmentation, entre le nationalisme méthodologique et le fluidisme méthodologique, entre l’hégémonie occidentale et les tentations de l’indigénisation. Pourtant, l’histoire et les enjeux de ces discussions ne sont que peu connus en France. Chaque année, le séminaire recevra différents chercheurs français et étrangers travaillant sur la question de l’hégémonie dans les sciences sociales, toujours avec l’objectif de susciter la réflexion de l’avenir des disciplines dans le cadre de sciences sociales mondiales et non-hégémoniques.

Séminaire dirigé par Stéphane Dufoix (Paris-Nanterre et Institut universitaire de France) et Marie Salaün (Université de Paris)

Sous les auspices du Collège d’études mondiales (FMSH) et du Global Research Institute of Paris (GRIP-Université de Paris)

 

Programme 2021 | 2022

 

Programme 2017 | 2018

 

Partager

Mots clés

Mis à jour le
19 septembre 2017
Manifestation scientifique

Voir aussi