08 décembre 2020

Annulé | L'appropriation culturelle en question

Journée d'étude | Mardi 8 décembre

Cette journée d'étude est annulée.

La globalisation du luxe a eu pour corrélat une vaste ouverture multiculturelle favorisant la circulation de contenus et de savoir-faire d’un bout à l’autre de la planète. Le multiculturalisme apparaissait comme synonyme d’une mondialisation heureuse s’affichant comme une réconciliation des cultures. Depuis les années 1990 les idées de métissage, d’hybridation ont irrigué la création dans des domaines aussi différents que les arts plastiques, la musique, la mode, etc. Le fait que les designers occidentaux empruntent des styles de vêtements, des types de coiffures ouvrait de nouvelles perspectives, en vue de renouveler des secteurs enkystés dans un certain conservatisme. Aujourd’hui la mondialisation est critiquée de toute part : les "emprunts" apparaissent désormais comme le reflet d’une appropriation illégitime dans un contexte de domination néocoloniale. D’où une résistance de la part des communautés concernées par ces modes d’appropriation sauvage des motifs culturels. De plus en plus les marques de luxe font l’objet d’accusations. Elles sont contraintes à revoir complètement leur stratégie, car leur propre public est se plus en plus sensibilisé à ce type de controverse.

Journée d'étude organisée par Marc Abélès, titulaire de la chaire Anthropologie globale du luxe

Programme détaillé à venir

Détails

Journée d'étude annulée

 

Ajouter à mon agenda

Partager

Mots clés

Journée d'étude

Voir aussi