Ethique et gouvernance des modèles : le cas des modélisations mathématiques du risque

Séminaire de Christian Walter

La pratique de la modélisation mathématique du risque financier a profondément modifié le paysage des professions financières et actuarielles dans le monde et a contribué à l’omniprésence de la finance dans la société, donnant l’impression d’une emprise croissante d’une vision financière du monde (ou « financiarisation ») accusée de dogmatisme et difficile à contourner. D’où viennent les modèles mathématiques de risque, quelle est leur histoire, quels sont leurs fondements techniques, historiques ou sociaux, sur quelles prémisses se fondent leurs hypothèses, sont-elles toujours pertinentes pour l’élaboration des solutions proposées ? Telles sont quelques-unes des questions auxquelles toute analyse de la financiarisation se trouve aujourd’hui confrontée, en raison de l’impact sociétal de l’utilisation des modèles mathématiques ou statistiques du risque utilisés par les professionnels. Le cours a pour objet l’examen de ces questions à partir de l’analyse des formes successives qu’a prise la modélisation du risque principalement en finance et des controverses scientifiques qui ont accompagné cette évolution. Les enjeux éthiques des choix de modélisation du risque seront abordés en introduisant la notion d’éthique épistémique.

Lundi de 9h à 12h à la FMSH, 54 boulevard Raspail, salle 33 (sous-sol).
Les 27 janvier 2020, 3 février, 24 février, 2 mars, 10 mars, 16 mars et 30 mars.

Séminaire ouvert à tous