22 février 2017

Ecriture symbolique du probable et modèles de risque

Séminaire mensuel de la chaire Ethique et finance

Intervenants : Jocelyn Benoist (ISJPS, Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et Régis de La Roullière, délégué général de l’Institut des actuaires.

La crise financière a montré les limites des modèles mathématiques de risque sur les marchés financiers. Le régulateur intègre désormais des modèles dans ses prérogatives et s’efforce d’en maîtriser les mécanismes (la directive Solvabilité II en constituant un exemple canonique). L’écriture et la compréhension du probable s’inscrivent alors dans ce cadre. En effet, l’usage de modèles qui « écrivent le probable » amène aujourd’hui les professionnels du risque à se trouver – malgré eux – au carrefour d’enjeux épistémologiques, ontologiques et symboliques. Il convient dès lors d’examiner avec quelle représentation symbolique s’effectue la modélisation du risque et dans quelle mesure cette dernière impacte les pratiques professionnelles. Au croisement de la théorie et des pratiques, la question de l’écriture symbolique du probable permettra aussi d’introduire la notion de « risque de régulation. »

Détails

Séminaire mensuel de la chaire Ethique et finance

Salle 2 | Le France | 190 avenue de France | 75013 Paris

22 février 2017 | 17h00-19h00

Accès libre

 

Ajouter à mon agenda

 

Partager
Séminaire

Voir aussi