Wiktionnaire des SHS

Un dictionnaire de sciences sociales et humaines pour les chercheurs du Maghreb et de l’espace francophone

Dans le cadre du programme FSP-Maghreb, la Fondation Maison des sciences de l’homme a lancé le projet d’un dictionnaire des sciences humaines et sociales, multilingue et multiculturel, en collaboration avec le laboratoire CEDRIC du Conservatoire national des arts et métiers.

L’ambition de ce projet est de favoriser les échanges entre chercheurs Maghrébins et Français, de mettre en commun des savoirs concernant les cultures des deux rives de la Méditerranée, et de fournir une base de réflexion sur les pratiques lexicales en vigueur dans ces différents contextes scientifiques et culturels.

Le comité scientifique du FSP Maghreb a identifié le besoin d’un dictionnaire de sciences sociales et humaines pour les chercheurs du Maghreb et de l’espace francophone. Lancée en 2014, sa réalisation a été confiée à la FMSH, qui a opté pour un Wiktionnaire sémantique : construire un ensemble de contenus multidisciplinaires, multilingues et multi-culturels, structurés, normalisés et annotés par des enrichissements sémantiques, définissant des concepts dans le domaine des SHS.

Objectif

Le wiktionnaire des SHS vise à favoriser les échanges entre les chercheurs du Maghreb et leurs partenaires francophones et à leur permettre de « parler le même langage », de comprendre les difficultés inhérentes à toute traduction pour des disciplines dont le vocabulaire est emprunté pour partie aux langues naturelles et pour partie à une ou plusieurs langues scientifiques codifiées à différents moments de l’histoire et dans différents contextes politiques et culturels.

Il propose un ensemble de contenus définissant des concepts dans le domaine des SHS, multidisciplinaires, multilingues et multiculturels, structurés, normalisés et annotés par des enrichissements sémantiques.

Un dictionnaire en phase d’exploitation et de production

Les résultats sont en phase d’exploitation et de production. un réseau de chercheurs français et maghrébins actifs a été constitué autour d’une plateforme informatique, mise en place pour permettre une gestion complète des données et respectant les normes dictionnairiques du Linked Open Data (LoD). La base contient actuellement plus de 700 entrées dans les 3 langues (français, arabe et berbère), dont, par exemple, les traductions des concepts de Bourdieu et de Durkheim. Des chercheurs du réseau ont récemment traduit le dictionnaire d’oswald Ducrot, qui sera intégré au Wiktionnaire.

Chaque terme pouvant renvoyer à plusieurs dans les autres langues,  le dictionnaire est enrichi par un choix représentatif d’exemples empruntés à des auteurs de référence pour chaque langue dans chaque discipline concernée.

Une solution multilingue

La solution proposée permet de gérer différentes langues dont, dans un premier temps, celles qui sont utilisées aujourd’hui par les chercheurs travaillant sur le Maghreb (anglais et français, d’un côté, et arabe - dans ses versions classique et dialectales - et berbère - dans ses différents parlers, de l’autre).

Elle pourra être étendue par la suite à d’autres langues du bassin méditerranéen, notamment aux autres langues romanes (italien, espagnol, catalan et portugais).

Un outil interopérable

Le dictionnaire des SHS respecte la norme ISO 1952, intégrable au LOD (Linked Open Data). Il est ainsi compatible avec les dictionnaires existants et potentiellement intégrables dans le nouveau mode de publication, le Web des données, qui représente aujourd’hui la nouvelle évolution du Web des documents classique.

 

Partenaires

IRCAM (Rabat) | CRASC (Oran) | CREAD (Alger) | Ecole Normale Supérieure en Informatique (Alger) | Universités  de Tizi-Ouzou | Universités  de Fez | Universités Paris-Sorbonne | INALCO | FMSH | CNAM

 

Coordination : Maurice Aymard (FMSH/EHESS), Hammou Fadili (FMSH) et Patrice Pognan (INALCO), assistés par Jacky Akoka (CNAM) et André Bourgey (INALCO).

 

Contact : Marice Aymard, Hammou Fadili, Patrice Pognan.

 

Reponsables