22 avril 2020

Artistes et producteurs.trices aujourd'hui | Jo-ey Tang

Séminaire Something you should know | Mercredi 22 avril

Le séminaire aura lieu en ligne via Zoom
Le nombre de places étant limité, Il est nécessaire de s’inscrire préalablement : somethingyoushouldknow-request@ehess.fr

L'École des Hautes Études en Sciences Sociales et la Fondation Maison des sciences de l'homme, Patricia Falguières, Elisabeth Lebovici et Nataša Petrešin-Bachelez accueillent pour cette séance exceptionnelle du Séminaire Something you should know Jo-ey Tang.

Détails

Séminaire en ligne via Zoom

Mercredi 22 avril 2020
18h 

inscription :
somethingyoushouldknow-request@ehess.fr

Ajouter à mon agenda

Jo-ey Tang peut être un curator, un artiste, un auteur.

Il travaille avec et aux côtés des artistes et de leur production, en donnant la mesure des temporalités de leur engagement sur la durée. Pour ce séminaire, il aimerait réfléchir sur ses travaux récents : la notion de lenteur, le travail de celle-ci, ses contingences, les proximités et les distances.

C’est ainsi que s’est engagée, depuis 2015, avec Nancy Brooks Brody, Joy Episalla, Zoe Leonard et Carrie Yamaoka, quatre artistes formant le noyau dur du collectif queer newyorkais fierce pussy depuis 1991, l’exploration des résonnances entre leurs pratiques individuelles et leur activisme commun. Pendant un an, cinq chapitres de ‘arms ache avid aeon: Nancy Brooks Brody / Joy Episalla / Zoe Leonard / Carrie Yamaoka: fierce pussy amplified’ se sont succédés à la Beeler Gallery at Columbus College of Art & Design (2018-2019), dont Jo-ey Tang a été Directeur des expositions ; puis à l’Institute of Contemporary Art, Philadelphie (2019). Le chapitre 6 prendra la forme d’un livre.

'Follow the Mud' (2019-2020) était structurée comme un processus d’accumulation en neuf  “instances”, proposant de découvrir et d’activer des histoires éradiquées et invisibilisées : avec  Michel Auder, Laëtitia Badaut Haussmann, Heide Hinrichs, Laura Larson, Michael Stickrod, Julia Trotta, Vier5, et C. Spencer Yeh.

Jo-ey Tang a également été curator au Palais de Tokyo (Paris) et a régulièrement collaboré à la revue n+1, une revue littéraire située à Brooklyn.

Partager

Mots-clés

Séminaire

Voir aussi