27 novembre 2019

Artistes et producteurs.trices aujourd'hui | Monique Mbeka Phoba

Séminaire Something you should know | Mercredi 27 novembre

L'École des Hautes Études en Sciences Sociales et la Fondation Maison des sciences de l'homme, Patricia Falguières, Elisabeth Lebovici et Nataša Petrešin-Bachelez accueillent pour cette séance exceptionnelle du Séminaire Something you should know Monique Mbeka Phoba

Originaire du Congo, Monique Mbeka Phoba exerce le métier de cinéaste depuis Bruxelles, où elle gère une maison de production de films, RUMBACOM. Elle a une dizaine d'œuvres cinématographiques à son actif, surtout des documentaires autobiographiques ou politiques sur les 2 pays africains qui sont au cœur de son inspiration : la République Démocratique du Congo, en Afrique Centrale et le Bénin, en Afrique de l'Ouest, où elle a vécu une dizaine d'années et créé le festival de films LAGUNIMAGES, toujours en activité. Les documentaires de Monique Mbeka Phoba ont été co-produits aussi bien par des télévisions européennes (RTBF, France 5, ARTE, ZDF) que par l'ORTB, la télévision publique béninoise, où ses films continuent d'être diffusés chaque année.

Après deux décennies en tant que documentariste, Monique Mbeka a décidé de refaire une formation de scénariste à l'Institut des Arts de Diffusion (IAD) au milieu de condisciples d'une vingtaine d'années pour la plupart. Cette expérience l'a confrontée de plein fouet à la méconnaissance perturbante par la jeune génération, d'origine afrodescendante ou non, du passé colonial.

Son premier court-métrage de fiction,' Soeur Oyo' (2015), est une réinvention de la vie de sa mère, adolescente, alors que celle-ci vivait au pensionnat de Mbanza-Mboma. Ce pensionnat, créé en 1947, était considéré comme révolutionnaire, car il offrait aux jeunes filles congolaises l’accès aux études secondaires. 'Soeur Oyo', diffusé par la RTBF, suscita un énorme intérêt et relança la question récurrente de l'invisibilisation de l'histoire coloniale en Belgique, où elle fut particulièrement lourde. Monique Mbeka s'est lancée depuis 2015 dans une série de masterclasses, 25 à ce jour, qui explorent le cinéma belge sous le prisme de cette thématique coloniale. Ces masterclasses se sont tenues à l'Université Libre de Bruxelles (ULB), l'Université Catholique de Louvain-La-Neuve (UCL), à la Contour Biennale de Mechelen, à BOZAR, à la Maison Européenne des Auteurs et des Autrices (MEDAA), au Festival International de Cinéma de Kinshasa (FICKIN), à l'Institut Supérieur d'Etudes du Langage Plastique (ISELP), etc.

Détails

Séminaire

Vendredi 22 novembre 2019
19h - 21h

Maison Suger | 16-18 rue Suger,
Paris 6

Entrée libre

Ajouter à mon agenda

Monique Mbeka a été l'assistante éditoriale du recueil 'Nouvelles du Congo' (Editions Magellan, 2015). Elle a été membre des jurys du Festival Panafricain de Cinéma de Ouagadougou, du festival Cinéma du Réel à Paris, de l'Organisation Internationale de la Francophonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle est membre de l'Association des Scénaristes de la Fédération Wallonie-Bruxelles et poursuit l'écriture de son premier long-métrage de fiction. Elle est également l'autrice d'un recueil de poèmes, Yemadja (2016).

Partager

Mots-clés

Séminaire

Voir aussi