H2020 - La FMSH partenaire d’un nouveau projet sur les violences et radicalisations

Projet européen

La Plateforme Violence et sortie de la violence est partenaire d'un nouveau projet H2020, coordonné par la Fondation Berghof à Berlin, qui porte sur la prévention des violences et radicalisations dans les Balkans, le Maghreb et au Moyen-Orient.

Le projet PAVE - Preventing and Addressing Violent Extremism through Community Resilience in the Balkans and MENA - vise à faire progresser, au-delà de l’état de l’art, notre connaissance factuelle de l’extrémisme violent dans les régions du Moyen-Orient et des Balkans. Il ambitionne également de renforcer les capacités d’action des décideurs politiques et de soutenir le dialogue entre les nombreuses parties prenantes de manière à mettre en oeuvre une politique de prévention efficace contre l’extrémisme violent entre l’Union européenne et ses voisins.

Pour atteindre ces objectifs, PAVE mènera une analyse globale des facteurs et contextes d’extrémisme violent à l’interface entre religions, politiques et identités, avec un focus spécifique sur les facteurs de vulnérabilité des communautés face aux schémas de radicalisation idéologiques et comportementaux.
PAVE évaluera également la pertinence et l’efficacité des initiatives de prévention contre l’extrémisme violent, notamment les mesures visant à améliorer la résilience communautaire.

L’équipe de la FMSH coordonne le work package sur les relations entre États et institutions religieuses et sera coordonnée par Marie Kortam, également membre du Panel international sur la sortie de la violence et de l'ANR SoV.

Résumé du projet

Basé sur une approche interdisciplinaire, interrégional et participative, le projet PAVE vise 2 objectifs principaux :

  • améliorer notre connaissance factuelle de l’extrémisme violent dans les régions du Moyen-Orient, du Maghreb et des Balkans au-delà de l’état de l’art ;
  • renforcer les capacités d’action des décideurs politiques et responsables communautaires et soutenir le dialogue entre les nombreuses parties prenantes de manière à mettre en oeuvre une politique de prévention efficace contre l’extrémisme violent entre l’Union européenne et ses voisins.

Pour atteindre ces objectifs, PAVE mènera une analyse globale des facteurs et contextes d’extrémisme violent à l’interface entre religions, politiques et identités, avec un focus spécifique sur les facteurs de vulnérabilité des communautés face aux schémas de radicalisation idéologiques et comportementaux.
PAVE évaluera également la pertinence et l’efficacité des initiatives de prévention contre l’extrémisme violent, notamment les mesures visant à améliorer la résilience communautaire.
Les 4 champs thématiques d’investigation du projet sont :

  • l’interface entre extrémisme religieux, politique et ethniques/sectaires ;
  • l’interaction entre les institutions religieuses et les institutions publiques ;
  • les récits classiques et ceux en ligne et la (dé)radicalisation
  • les interactions transnationales, y compris les impacts sur et en provenance de l’Europe

L’enquête empirique comprendra des études de cas circonstanciés de villes sélectionnées dans 4 pays des Balkans (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, de Macédoine du Nord et Serbie) et 3 pays du Moyen-Orient et Maghreb (Liban, Irak, Tunisie), des analyses comparatives intra-régionales, des analyses comparatives interrégionales notamment celles qui prennent en compte les effets sur la sécurité européenne.
PAVE développera également des outils de formation innovants et établira des principes directeurs pour aider les agents de la résilience communautaire (leaders religieux, maires, éducateurs, organisations de la société civile, femmes et adolescents), soutiendra l’apprentissage mutuel de bonnes pratiques, et sensibilisera sur les facteurs et contextes en sollicitant les parties prenantes, les responsables communautaires, les décideurs politiques et un large public en Europe, au Moyen-Orient, au Maghreb et dans les Balkans.

Consortium

Berghof Foundation GmbH | Allemagne
Fondation Maison des Sciences de l’Homme | France
University of Sarajevo | Bosnie Herzégovine
Kosovo Centre for Security Studies | Kosovo
Uppsala University | Suède
American University of Beirut | Liban
Hellenic Foundation for European and Foreign Policy | Grèce
Middle East Institute | Irak
Fundación Euroárabe de Altos Estudios | Espagne
Sfax University | Tunisie
Trinity College Dublin | Irlande
Finn Church Aid | Finlande
European Research and Project Office GmbH | Allemagne

En savoir +

Plateforme Violence et sortie de la violence
La Plateforme Violence et sortie de la violence articule et met en regard les différentes étapes de la violence, allant de l’entrée dans le phénomène (radicalisation, armement, entraînement, passage à l’acte, etc.) à sa sortie (justice transitionnelle, démobilisation, mémoire, traumatisme, prévention, etc.), en passant par ses métamorphoses (mafia, crime organisé, radicalisation numérique, etc.).
La Plateforme met en réseau près de 300 chercheurs dans une perspective internationale et pluridisciplinaire. Les projets menés donnent lieu à des analyses destinées au monde académique et à des rapports à l’adresse des responsables politiques, des acteurs de la société civile, des médias et du grand public, afin de mieux articuler production de connaissances et action.

Contacts presse

Fondation Maison des sciences de l’homme | Chloé Lepart
clepart@msh-paris.fr | 01 40 48 64 15 | 06 19 44 14 80

Partager
Appel à projets

Voir aussi