du 17 au 19 avril 2019

Violence et sortie de la violence

Colloque international | du 17 au 19 avril

Violence et sortie de la violence en Afrique méditerranéenne et subsaharienne

L’Afrique méditerranéenne et subsaharienne concentre des épisodes d’extrême violence et des sources potentielles de conflits et de bouleversements géopolitiques. Le défi du présent colloque est d’étudier ces violences, entre ancrages locaux et formes globalisées, ainsi que les processus qui permettent d’en sortir. Les bouleversements en Lybie, au Mali, en Syrie ou au Nigéria sont autant de causes majeures d’instabilité ayant pour caractéristiques notables l’émergence de groupes armés et le développement des flux illicites, sur fond de porosité des frontières. Ils donnent la mesure des facteurs d’embrasement et du niveau de l’insécurité régionale. Mais c’est aussi dans ces configurations variées que peuvent être développées des pratiques de sortie de la violence, tant au niveau local qu’au niveau régional. Ce colloque ambitionne de réaliser des analyses croisées de ces situations, en Afrique méditerranéenne et subsaharienne où il importe trop souvent de déterminer comment la violence se noue au religieux. Il s’agira de déconstruire des phénomènes complexes, tant par leur densité historique et le caractère fluctuant de leurs enjeux géopolitiques, que par les ambiguïtés sémantiques qui servent à les caractériser – autant de traits qui rendent plus délicats à penser les processus concrets de sortie de la violence.

La Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH, Paris) et la chaire « Cultures, sociétés et faits religieux » de l’Université internationale de Rabat (UIR, Rabat) souhaitent que ce colloque soit le lieu de rencontre de sociologues, d’anthropologues, de théologiens, d’historiens, de politologues, de psychologues, de philosophes, mais aussi d’acteurs institutionnels ou de la société civile. Ces rencontres contribueront au développement de la seconde édition du Panel international sur la sortie de la violence (IPEV) lancé par la FMSH, et qui se poursuivra jusqu’en 2021.

Ces approches croisées permettront de mieux saisir les sources et modes de fonctionnements des discours violents ou identitaires et des pratiques violentes elles-mêmes. Rien ne devrait être laissé de côté dans nos analyses et nos débats : textes religieux, contextes sociopolitiques, liens entre politique et religieux… Les religions ne seront pas étudiées seulement comme instruments des acteurs violents, mais comme sources d’une diversité théologique et spirituelle pouvant faire barrage à la récupération idéologique et au fanatisme. Théologies politiques, éthiques de la non-violence, dynamiques de paix et de réconciliation seront au cœur de cette manifestation scientifique ouverte sur les champs politique, social, culturel et cultuel.

Le Maroc, sis entre l’Afrique, l’Europe et le monde arabe, est bien à la croisée des cultures, des religions et des problématiques et tensions du monde contemporain. Le choix d’ancrer ce colloque international à Rabat offre un cadre idéal pour mobiliser des intellectuels de différents horizons scientifiques, culturels ou religieux, et penser ainsi des défis épistémologiques et sociétaux majeurs.

Programme

  • Mercredi 17 avril : Présentation du rapport de la première édition du Panel international sur la sortie de la violence
  • Jeudi 18 et vendredi 19 avril : Colloque Violence et sortie de la violence en Afrique méditerranéenne et subsaharienne

En savoir +

Détails

Colloque international

Mercredi 17 avril
Jeudi 18 avril
Vendredi 19 avril

Université internationale de Rabat
Parc Technopolis Rabat-Shore, Rocade Rabat-Salé - 11 100 Sala el Jadida

Entrée libre

Ajouter à mon agenda

Colloque organisé par la Fondation Maison des sciences de l'homme et chaire « Cultures, sociétés et faits religieux » de l’Université internationale de Rabat.
En partenariat avec la Carnegie Corporation of New York, le Commissariat Général à l’Égalité des territoires, UNIMED, Rabita Mohammadia des Oulémas, Interfaith & Peacebuilding Research and training Center, le Conseil de la communauté marocaine à l'étranger, l'Ambassade de France au Maroc, l'INDH, l'IRD et le Centre Jacques Berque.

Partager
Colloque

Panel international sur la sortie de la violence

S'il existe une quantité de recherches sur les violences, leurs causes et leurs modalités, en revanche, il en existe peu sur les sorties de la violence.

Les violences contemporaines, leurs conséquences dramatiques -exils, migrations forcées, crises en tous genres- et les difficultés que rencontrent ceux qui oeuvrent à leur sortie, invitent à combler ce manque de réflexion et poser les jalons d'un nouveau domaine de recherche.

Réunissant une communauté interdisciplinaire de chercheurs et de spécialistes reconnus internationalement pour leurs travaux sur les formes contemporaines de la violence, le Panel international sur la sortie de la violence (IPEV) a pour mission de produire un rapport d'analyses et de recommandations destiné au monde politique et social.

Un nouveau domaine de recherche

Les recherches sur la sortie de la violence sont actuellement éparses, monographiques, ou limitées à certains domaines. Il s’agit donc de combler un manque crucial de réflexion collective et collaborative, pour structurer et poser les jalons d’un nouveau domaine de recherche dont l’objectif est de dépasser les expertises et d’élargir le champ de recherche en matière de construction de la paix et des droits de l’homme.

Une méthode innovante

Une nouvelle démarche

Conçu dans une perspective transnationale et interdisciplinaire, le panel est en mesure de mettre en perspective plusieurs niveaux d’analyse, allant de la justice transitionnelle au peace-building, en passant par la reconstruction individuelle et la construction d’une mémoire collective. Un accent particulier est porté sur la situation moyen-orientale.

Un dialogue avec les décideurs politiques et les praticiens

Le rapport final et ses recommandations seront diffusés à grande échelle afin d’éclairer, voire d’orienter l’action publique. Tout au long du projet, les acteurs politiques, sociaux, les ONG et les institutions internationales seront invités à commenter l’initiative et ses résultats ainsi qu’à s’exprimer sur le sujet.

Un panel exemplaire

IPEV doit répondre à ce double impératif de création d’un domaine de recherche et de diffusion d’un savoir novateur auprès d’acteurs de terrain. Il réunira près de 200 universitaires, chercheurs et spécialistes reconnus pour leurs travaux sur les formes contemporaines de la violence, qu’elle soit de nature sociale, politique ou religieuse.

Partenaires

Carnegie Corporation of New York |  Conseil supérieur de la formation et de la recherche stratégique | Commissariat Général à l’Égalité des territoires

Contact & renseignements

Coordinateur : Vlad Berindei

Retrouvez toutes les informations sur le site du Panel et suivez IPEV sur les réseaux twitter @ExitingViolence et facebook International Panel on Exiting Violence

Image principale : 
Sous-titre : 

Un panel international pour analyser les processus de sortie de la violence

Rubrique (Parent) : 
Recherche
Programmes : 
Plateforme Violence et sortie de la violence
Site Type : 
Pôles : 
Imported : 
Projet Terminé : 
Type de contenu : 
nouveau contenu
Language : 
en
fr

Panel international sur la sortie de la violence 2

Le Panel international sur la sortie de la violence (IPEV) réunit une communauté internationale de chercheurs afin de structurer la « sortie de la violence » en nouveau domaine de recherche. Composé de groupes de travail thématiques, ce panel vise à produire à la fois des connaissances et des recommandations à destination des décideurs et de la société civile. Lancée en 2017, la première édition du panel international sur la sortie de la violence a produit un rapport qui sera publié au second semestre 2019.

La seconde édition du Panel recentre ses activités sur le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, avec des développements vers l’Afrique subsaharienne. De nouveaux partenariats institutionnels sont mis en place avec les pays du sud de la Méditerranée pour animer des groupes de travail thématiques renouvelés. De jeunes chercheurs issus de ces pays pourront bénéficier d’aides à la mobilité.

À terme, un nouveau rapport sera publié pour présenter les résultats de chaque groupe de travail, sous forme de synthèse scientifique et de recommandations.

Groupes de travail interdisciplinaires

Groupes issus de l’IPEV 1

  • Radicalisation violente et désengagement
  • Politiques publiques, justice et réconciliation
  • Histoire et mémoire à l’aune des violences extrêmes et massives
  • Légitimité (et viabilité) de l’État au Moyen-Orient, en Afrique du nord et subsaharienne

Nouveaux groupes de l’IPEV 2

  • Les métamorphoses de Daech
  • Les populismes religieux
  • Les économies de la violence

La question du genre sera intégrée aux différentes thématiques.

Points clés

  • Des thématiques et groupes de travail renouvelés
  • De nouveaux partenaires institutionnels
  • Des aides à la mobilité pour les étudiants des pays du sud de la Méditerranée
  • Un rapport inédit

Partenaires

Carnegie Corporation of New York 

Contact & renseignements

Coordinateur : Vlad Berindei

Retrouvez toutes les informations sur le site du Panel et suivez IPEV sur les réseaux twitter @ExitingViolence et facebook International Panel on Exiting Violence

Image principale : 
Sous-titre : 

Un panel international pour analyser les processus de sortie de la violence

Rubrique (Parent) : 
Recherche
Programmes : 
Plateforme Violence et sortie de la violence
Site Type : 
Pôles : 
Imported : 
Projet Terminé : 
Type de contenu : 
nouveau contenu
Language : 
en
fr

Voir aussi