13 avril 2018

Discipliner les combattants : groupes armés non-étatiques et prévention des violences sexuelles en temps de guerre

Séminaire Violence et sortie de la violence - Vendredi 13 avril 2018

Nombreuses sont les études portant sur la pathologie des violences sexuelles en temps de guerre. En revanche, peu de travaux se demandent pourquoi et comment les armées et les rébellions contiennent les viols, les agressions et les harcèlements sexuels. Cette séance propose une approche alternative, celle d'une théorie de la prévention qui intègre les dimensions genrées, sociales et institutionnelles de différents groupes armés non-étatiques. Elle s'appuie sur des recherches menées au Burundi et sur des informations préliminaires recueillies auprès d'acteurs originaires d’Ouganda et d’Afrique du Sud. Comment différentes pratiques influencent-elles le passage, ou non, à des violences sexuelles ? Pourquoi certains acteurs choisissent-ils d’autoriser, voire d’ordonner des agressions et des abus sexuels ? La comparaison d'acteurs non-étatiques appréhendés sous différents angles produit un regard renouvelé sur les significations de la prévention.

Intervenante

Angela Muvumba-Sellstrom est chercheure au département Peace and Conflict Research de l'Université d'Uppsala et membre de l’International Panel of Exiting Violence (FMSH). Ses recherches portent sur le genre, les violences sexuelles en temps de guerre, les droits humains, les groupes rebelles et les organisations régionales africaines. Entre 2005 et 2014, elle a dirigé ou mené à bien des programmes au Centre africain pour la résolution constructive des conflits (ACCORD) et au Centre pour la résolution des conflits (CCR). Elle a été en charge des questions politiques au bureau du Président à la Commission de l'union africaine (2004-2005) et responsable de programme à l’International Peace Institute (IPI) (2000-2004). Elle a notamment publié “Impunity for Conflict-Related Sexual Violence: Insights from Burundi’s Former Fighters.” (dans Sandra Cheldelin and Martha Mutisi (dir.), Deconstructing Women, Peace and Security: A Critical Review of Approaches to Gender and Empowerment, 2016).

Détails

Séminaire

Vendredi 13 avril 2018
10h-12h

Salle A3-35
FMSH | 54, bd Raspail Paris 6

Sur inscription uniquement

Ajouter à mon agenda

 

 

 

 

 

 

 

 

En savoir +


Preventing sexual violence: lessons from rebel armies in Burundi and Uganda
Découvrez l'article de Angela Muvumba-Sellström dans The Conversation

Partager
Séminaire