08 février 2018

Apocalypse et violence - François Hartog

Séminaire Violence et sortie de la violence - Jeudi 8 février 2018

Apocalypse et violence. Dans l’histoire, les deux sont liées. Avec ce paradoxe initial : l’apocalypse est aspiration à du tout autre, et un des traits essentiels de ce monde autre, entièrement nouveau, c’est, justement, une sortie définitive de la violence.

Mais toute apocalypse fait l’épreuve de la violence. Son approche entraîne des bouleversements, au point que le déchaînement d’une violence généralisée est même, aux yeux des apocalypticiens, un des signes les plus sûrs qu’elle est proche. Et, au cours des siècles, aux violences des uns (celle des mouvements millénaristes) répondront les violences des autres (celle principalement de l’Église et des princes se devant de réprimer les « hérétiques »). Quant au jour de l’apocalypse, il est décrit, depuis les premières apocalypses, comme ce Jour de colère et du Jugement, qui vient trancher par le glaive et pour toujours entre les justes et les méchants.

Présente et active depuis plus de vingt siècles, la figure de l’apocalypse, qui a connu des phases de mobilisation intense suivies de phases de recul, n’a pourtant jamais disparu de l’horizon. C’est moins l’histoire de ses usages (largement faite) que François Hartog veut retracer que la structure de cette forme singulière de penser et d’être au monde qu'il souhaite interroger, en repartant des premières apocalypses juives.

Intervenant

François Hartog est historien, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Ancien élève de l'École normale supérieure, il occupe la chaire d'historiographie antique et moderne à l'EHESS et est membre du Centre Louis Gernet de recherches comparées sur les sociétés anciennes et membre associé du Centre de recherche historique (CRH). Élève de Jean-Pierre Vernant et lecteur assidu de Reinhart Koselleck, son œuvre mêle étroitement histoire intellectuelle de la Grèce antique (sa thèse portait sur l'écriture de l'autre chez Hérodote), historiographie (livres sur Fustel de Coulanges, l'écriture de l'histoire en Grèce ancienne) et étude des formes historiques de temporalisation (ses travaux les plus récents).

Il a notamment publié La nation, la religion, l'avenir : Sur les traces d'Ernest Renan, Gallimard, 2017, Anciens, modernes, sauvages, Paris, Galaade, 2005, Régimes d'historicité. Présentisme et expériences du temps, Paris, Le Seuil, 2003.

 

La séance en vidéo

 

 

Détails

Séminaire

Jeudi 8 février 2018
17h30-19h30

Salle A3-35
FMSH | 54, bd Raspail Paris 6

Sur inscription uniquement

Ajouter à mon agenda

Partager

Mots-clés

Séminaire

Séminaire Violence et sortie de la violence 2017/2018

Les séances du séminaire se tiendront dans la salle A335, de 17h00 à 19h00, au 54 bd Raspail 75 006 Paris, excepté la séance introductive et les tables rondes dont le lieu sera précisé ultérieurement.

 

8 novembre 2017
Introduction | Michel Wieviorka, Jean-Pierre Dozon et Yvon Le Bot
« The Emergence of Terrorism » | Marc Sageman

22 novembre 2017
« Le jihadisme des femmes » | Fethi Benslama

27-28 novembre 2017 | Colloque international
« Sortie de la violence, construction de la paix et mémoire historique en Colombie »

6 décembre 2017
« Proscribing terrorism: Security, Identity, Politics » | Lee Jarvis

21 décembre 2017 | Table ronde
« Radicalités violentes : perspectives comparatistes » | Farhad Khosrokhavar, Jérôme Ferret, Dominique Thomas

11 janvier 2018
« La conduite d’actions humanitaires en situations de violences extrêmes (Région des Grands Lacs, Afrique) » | Marc Le Pape et Jean-Hervé Bradol

25 janvier 2018
« Les acteurs du conflit syrien: de rivalités inextricables vers de nouvelles perspectives de coopération ? » | Paulo Sérgio Pinheiro et Anis Anani

8 février 2018
« Apocalypse et violence » | François Hartog

15 février 2018 | Table ronde - ANNULÉ
« La religion comme ressource de dé-radicalisation ? L’expérience des confréries »

8 mars 2018
« Des histoires comparées : guerre et religions avant l’époque contemporaine » | Philippe Buc

14 mars 2018
« Comment définir le terrorisme ? » | Marc Sageman, Michel Wieviorka

5 avril 2018
« Sexual Violence during War: Towards a Typology of Political Violence » | Elisabeth Wood

13 avril 2018
« Disciplining Fighters: Non-State Armed Groups and the Prevention of Wartime Sexual Violence » | Angela Muvumba-Sellstrom

3 mai 2018
« Phénoménologie de la violence politique : formes, sens et expériences sensibles de l’émeute » | Romain Huet

17 mai 2018
« Torture and Therapeutic Temporality in a rehabilitation clinic for survivors of torture in Denmark » | Lotte Buch Segal

31 mai 2018
« Symbiosis of terrorist tactics and high tech: with some unthinkable counter-measures » | Randall Collins

5 juin 2018 | Table ronde
« Djihadisme et radicalités en Asie » | Rémi Castets, Rémy Madinier et Jean-Luc Racine

 

Partenaire media

En 2017/2018, The Conversation est partenaire de la Plateforme Violence et sortie de la violence. En collaboration avec les membres de la Plateforme, il publiera une série d'articles sur les processus d'entrée et de sortie de la violence.

 

En savoir +


Retrouvez toutes les séances passées du séminaire à cette adresse : séminaire violence et sortie de la violence

Image principale : 
Sous-titre : 

Découvrez le programme

Rubrique (Parent) : 
Recherche
Programmes : 
Plateforme Violence et sortie de la violence
Site Type : 
Pôles : 
Imported : 
Focus : 
Les femmes, la guerre et le processus de paix. Le cas colombien
Le séminaire Violence et sortie de la violence en vidéo
Projet Terminé : 
Type de contenu : 
nouveau contenu
Language : 
en
fr
Type de programme : 
Séminaire

Voir aussi