20 novembre 2017

Lectures de Simone Weil dans le mouvement féministe italien

Séminaire Au-delà du genre. Parole, corps, politique, désir

Le séminaire de recherche interdisciplinaire-international "Au-delà du genre. Parole, corps, politique, désir" (Méditerranée / Caraïbe / Brésil) accueille Stefania Tarantino, philosophe féministe de Naples, chercheuse à l'Université l'Orientale et collaboratrice de la Chaire d'Histoire de la philosophie à l'Université "Federico II".

Philosophe et écrivaine française, Simone Weil, dont la vie a été brève (Paris, 1909 - Ashford, Kent, 1943), a laissé une œuvre très importante, néanmoins mal connue dans son pays natal alors qu'elle a été lue, étudiée, discutée davantage dans plusieurs pays d'Europe occidentale, en particulier en Italie, dans le mouvement féministe et ailleurs.

Le regain d'intérêt qui se manifeste en France à l'égard de Simone Weill et de son oeuvre depuis quelques années nous a incitées à faire appel à Stefania Tarantino qui en est une spécialiste (voir en attaché son curriculum vitae). Elle introduira sa conférence par une brève rétrospective de ce réveil français et des lectures weilliennes menées en Europe occidentale, puis nous présentera les lectures de Simone Weil à l'œuvre dans le féminisme italien (voir l'abstract ci-dessous)

Stefania a contribué antérieurement à plusieurs séances du séminaire, notamment par une analyse du féminisme italien dans la crise (suite aux rencontres de Paestum) et une présentation des philosophes féministes en Europe du Sud (en collaboration avec Rosa Rius Gattell, Barcelone). Les textes de ces interventions sont disponibles sur internet (Archives audio-visuelles de la recherche, FMSH-AAR).

 

Responsable : Christiane Veauvy, chargée de recherche honoraire au CNRS / FMSH
Co-responsable : Mireille Azzoug, directrice honoraire de l'Institut d'études européennes, Université Paris 8


Abstract

La pensée de la différence italienne s’est beaucoup nourrie de la réflexion philosophique de la philosophe française Simone Weil, à la fois parce que sa pensée a plongé jusqu’aux racines de ce qu’a de fallacieux la métaphasique traditionnelle, et parce qu’elle a ouvert la voie d’une politique du symbolique qui s’est révélée extrêmement féconde. Dans mon intervention, je vais essayer de mettre en évidence les concepts weiliens que le féminisme italien a retravaillés dans un dialogue incessant avec elle. Bien que Simone Weil, de son côté, n’ai pas été une féministe et qu'elle ait considéré en fait la différence sexuelle comme un véritable obstacle, elle a épanoui de nombreux possibles intéressant la pensée et la pratique politique des femmes, mais aussi l’humanité entière.

Détails

Séminaire

Lundi 20 novembre 2017
17h-19h

FMSH | 54, boulevard Raspail

Salle B1-18

Entrée libre

Ajouter à mon agenda

Partager
Séminaire

Voir aussi