07 mars 2017

Les coûts sociaux et environnementaux de l’automobile

Une lecture sociologique de sa diffusion et de ses externalités

Séminaire du GRETS avec Yoann Demoli, Maître de conférences à l’université de Versailles Saint-Quentin-enYvelines, Laboratoire Printemps (UVSQ - CNRS).

La séance sera introduite par Magali Pierre (EDF R&D)

Concentrant aujourd’hui près de 80% de la distance quotidienne parcourue par les ménages français, l’automobile a connu une banalisation au cours du XXème siècle, diffusion qui n’a pas été exempte de critiques et de remises en cause.

La présentation de Yoann Demoli, basée sur l’exploitation de données issues de la statistique publique portant sur les dernières décennies, se propose d’examiner le paradoxe de la diffusion très large d’un produit banalisé malgré la répartition inégale de ses coûts budgétaires et environnementaux. La dimension sociale de la diffusion de la voiture n’est pas seulement une question du passé, mais retrouve une actualité pour celui ou celle qui cherche à en tirer les conséquences concernant le marché de la voiture électrique.

Classiquement, l’histoire de la voiture s’intéresse aux grands constructeurs et innovateurs du domaine automobile. Ce récit est cependant impuissant à rendre compte de la diffusion de l’automobile au sein de la population, qu’il convient de restituer avec les outils de la sociologie historique. Ainsi, Yoann Demoli dégagera d’abord les caractéristiques de cette diffusion auprès des ménages au sein des pays qui sont au cœur de cette révolution technique et sociale. Revenant sur les débuts de l’automobile, d’abord européenne puis rapidement américaine, il montrera que les logiques verticales de la diffusion de la voiture sont plus ou moins marquées et plus ou moins rapides selon les pays. Il décrira également les logiques horizontales de la diffusion de l’automobile qui correspondent à une véritable banalisation de cet objet.

Les bénéfices que procurent la voiture sont – du moins partiellement – à l’origine de sa rapide diffusion. Les sciences économiques et sociales, notamment les théories diffusionnistes de l’innovation, les ont largement thématisés: extension de la couverture territoriale du bassin de vie, rapidité des déplacements, capacité de déplacements individuels, condition d’accès à l’emploi, etc. Mais, pour reprendre les vocables économiques, qu’en est-il de ses coûts ou externalités ?

Le cœur de l’exposé portera ainsi sur les différents coûts de l’automobile, qu’ils soient directement assumés par les ménages, ou qu’ils prennent la forme d’externalités. Exploitant plusieurs séries d’enquêtes de la statistique publique, Yoann Demoli s’intéressera aux coûts budgétaires de l’automobile, puis aux coûts environnementaux, au sens large, de la voiture (environnement et sécurité routière).

L’analyse de la stratification sociale des coûts budgétaires de la voiture reposant sur les enquêtes Budget de famille menées depuis les années 1980, montrera notamment que si l’automobile est réputée fournir une mobilité peu onéreuse, ses coûts sont toutefois inégalement distribués dans l’espace social

Les coûts externes de l’automobile seront également examinés, en ayant recours à la série des Enquêtes Nationales Transports et Déplacements réalisées depuis les années 1980. Il sera en effet montré dans quelle mesure les effets environnementaux, latto sensu, des véhicules sont corrélés aux propriétés sociales de leur conducteur. Pour le dire vite, le domaine automobile manifeste une remarquable corrélation entre les modèles de véhicules et les caractéristiques sociodémographiques de leurs utilisateurs. 

Détails

Séminaire

Mardi 7 mars | 9h30-12h30

Maison SUGER, 16-18 rue Suger (6ème)

Entrée libre

Ajouter à mon agenda


Références

Demoli Yoann, 2015, « Carbone et tôle froissée. L’espace social des modèles de voitures », Revue française de sociologie, 2015/2, vol.56, pages 223 à 260.
Demoli Yoann, 2015, « The social stratification of the costs of motoring in France (1984- 2006) », International Journal of Automotive Technology and Management, vol.15, n°3, pages 311 à 328.

Télécharger (en pdf) le programme de l'année 2016-2017, ci-dessous :
programme_des_seminaires_du_grets_2016-2017_2.pdf

Les séminaires du GRETS sont des séminaires ouverts, sans inscription préalable, dans la limite des places disponibles

 

Partager

Mots-clés

Séminaire

Voir aussi