du 12 au 13 janvier 2017

Les menaces

Ouverture d'un champ de recherche transdisciplinaire

Les travaux portant sur les risques dans différents domaines (santé, environnement, politique, etc.) sont maintenant légion permettant de discuter leur impact au plan individuel et collectif ainsi que les procédures de précaution et de prévention dont la préconisation est parfois mise en cause en raison des effets qu’elles peuvent avoir sur les individus et les populations ainsi que sur les instances de pouvoir et d’information.

S’agissant des menaces, les travaux sont beaucoup moins nombreux, alors que le mot fait de plus en plus irruption dans l’espace social et médiatique, et qu’il renvoie à des phénomènes mettant en jeu des vulnérabilités sociales et un cumul d’évènements inquiétants susceptibles de provoquer un sentiment de sidération. Il constitue désormais une catégorie, différente de celle de risque, où la part de l’anxiété et de l’imaginaire favorise les projections apocalyptiques et les surenchères, contribuant de la sorte en creux à des réflexions sur l’histoire.

Le propos de ce colloque est d’approfondir cette catégorie devenue d’usage courant, mais dont les dimensions tout à la fois psychologiques, sociales, religieuses et politiques, appellent nécessairement une approche transdisciplinaire.

Détails

Fondation Calouste Gulbenkian,
39, bd de La Tour-Maubourg,

75007 Paris

 

12 au 13 janvier 2017

9h00-18h30

 

Inscription obligatoire

Ajouter à mon agenda

Il s’agira également de mettre en regard les différentes sources de menaces et les caractéristiques qui en découlent du point de vue de l’élaboration des interprétations et des conduites, des postures adoptées vis-à-vis d’elles (déni, défi, défense) par ceux qui les ressentent ou les expriment.

Dans tous les cas, les menaces mettent en jeu des réponses plus ou moins chargées d’anxiété, affectant les relations entre les acteurs sociaux qui la provoquent, la subissent ou sont désignés comme ayant une part de responsabilité. S’ouvre là un champ de recherche décisif réclamant la coopération entre les différentes sciences humaines et sociales en dialogue avec d’autres disciplines scientifiques et dont ce colloque devrait jeter les bases.

 


Programme

Jeudi 12 Janvier

9h | Ouverture

Michel Wieviorka (Fondation Maison des Sciences de l’Homme, Paris)
Jean-Pierre Dozon (Fondation Maison des Sciences de l’Homme, Paris)
João Caraça (Fondation Calouste Gulbenkian, Délégation en France)
Miguel Magalhães (Fondation Calouste Gulbenkian, Délégation en France)

10h | Approches historiques et conceptuelles

Présidence de séance | Jean-Pierre Dozon (FMSH)

La nature de la menace
L’examen de l’histoire de la notion de menace dégage ses imputations successives à des causes anthropomorphiques, à des causes humaines imprédictibles puis étendu à la catégorie de hasard incalculable mais devenu approchable par des signes.

  • Hervé Le Bras (EHESS)

Menaces : le facteur temps. Fuite, défense, sidération
Analyse des processus de formation des croyances relatives aux menaces lointaines, et du rôle d’une « menace communicationnelle » contaminant jusqu’à la science.

  • Henri Atlan (EHESS)
11h - 11h30 | pause-café

Some social psychological processes creating threat from risk
This contribution focus upon the social psychological processes involved when societal agents actively influence the way risk is understood and, as a result, ensure that it becomes threat.

  • Glynis Breakwell (University of Bath, United Kingdom)
     

Usages et mésusages de la notion de menace dans la sphère publique
Examen des conséquences de l’entrée des menaces dans la sphère publique en tant qu’évènements et objets de commentaires : émergence de nouvelles représentations et de nouveaux usages sociaux et politiques.

  • Denise Jodelet (EHESS-FMSH)
12h30 - 14h | déjeuner 
 

14h | Approches des menaces globales

Présidence de séance | Jorge Vala (ICS-Universidade de Lisboa)

Le Logos financier ou l’eschatologie de la technoscience financière
Les outils et les théories concernant la gestion financière engagent des représentations de l’incertitude dont l’impact organisationnel, institutionnel et cognitif, dangereux pour la stabilité des sociétés, appelle un élargissement de la réflexion éthique.

  • Christian Walter (FMSH/CEM)

Environnement sans frontières, société du risque et potentialisation des menaces : un défi pour les sciences sociales
Analyse des conséquences sociétales et scientifiques résultant d’un manque de réflexivité et d’inscription de l’innovation sur les plans technique, politique, scientifique dans l’appréhension des menaces.

  • Bernard Kalaora (EHESS) et Lionel Charles (FRACTAL)

15h - 15h30 | pause-café

Menaces et dommages transcendantaux
Introduction d’une nouvelle catégorie pour désigner les dommages découlant des dégradations globales de l’environnement qui ne peuvent être rapportées à des risques.

  • Dominique Bourg (Université de Lausanne)

Perception des menaces écologiques et maturité des solutions : conditions de la décision politique
L’engagement international pour l’amélioration climatique, repose, plutôt que sur des arguments théoriques, sur un changement dans la perception du temps et des désastres écologiques, sur les témoignages des divers acteurs sociaux, et surtout sur la conscience de l’efficacité des mesures concrètes proposées au niveau local et national.

  • Laurence Tubiana (Institut d’Etudes Politiques de Paris)
 

Vendredi 13 Janvier

9h30 | Approches temporelles des menaces 1

Présidence de séance | Denise Jodelet (EHESS-FMSH)

Threats under control: the historical lesson of the Lisbon earthquake of 1755
This contribution will deal with the ambivalence of events that suggest the existence of situations of both rational risk management and emotional threats control.

  • José Luís Cardoso (ICS-Universidade de Lisboa)
Threat and Oblivion: Trying to understand the silencing of the Spanish Flux (1918-19)
This paper focuses on the responses to a health threat, and illustrates how social and cognitive processes can contribute to oblivion.
  • Maria Luísa Lima (ISCTE- Instituto Universitário de Lisboa)
  • José Manuel Sobral (ICS-Universidade de Lisboa)
10h30 - 11h | pause café
 

11h | Approches temporelles des menaces 2

Le temps dans les relations intimes et la menace du sida
La place du temps dans les cultures relationnelles et la construction socio-symbolique du risque lié au sida : catégories culturelles et significations en action dans les interconfrontations intimes face à une menace paradigmatique.

  • Themistocles Apostolidis (Université Aix-Marseille)

Une menace symbolique durable: la dispute autour du nom Macédoine en Grèce
Les enjeux symboliques et représentationnels de l’appellation des groupes nationaux, seront examinés à la lumière d’une discorde durable qui les actualise dans le présent sous forme de menace identitaire.

  • Nikos Kalampalikis (Université Lumière Lyon 2)
 
12h - 13h30 | déjeuner
 

13h30 | L’affrontement des menaces dans la sphère publique

Présidence de séance | Ewa Drozda Senkowska (Institut de Psychologie - Université Paris Descartes)

Les risques du changement climatique au XXIème siècle. Est-ce qu’on exagère la menace ?
Les incertitudes sur les risques climatiques futurs résident bien plus sur les choix économiques, sociaux et politiques que dans les incertitudes de la science. Si on ne parvient pas à contrôler le risque, il se transformera dans une menace grandissante.

  • Filipe Duarte Santos (FC-Universidade de Lisboa)

Responsable de la pollution, nous ? Réponse collective face à une menace identitaire
L’attribution de responsabilité en matière de pollution entraîne une menace identitaire pour les groupes et individus. Discussion de travaux examinant les stratégies utilisées pour y faire face.

  • Sabine Caillaud, Virginie Bonnot
  • Silvia Krauth-Gruber (Institut de Psychologie - Université Paris Descartes)
15h - 15,30h | pause-café
 

15h30 | Mobilité, émotions et perceptions de menace

Présidence de séance | Ewa Drozda Senkowska (Institut de Psychologie - Université Paris Descartes)

L'impact émotionnel collectif des événements menaçants
Les évènements dramatiques, évoquant une menace pour l’existence, produisent des épisodes émotionnels collectifs marqués par des spirales de communication et des rassemblements ayant des effets sur le plan social, cognitif et émotionnel.

  • Bernard Rimé (Université Catholique de Louvain)

Les gitans : Quelle menace ?
Certains groupes minoritaires dont l’inclusion est traitée par la majorité comme une menace, font l’objet d’une “ghettoization anthropologique” dont les processus sont analysés à propos du cas des gitans. 

  • Juan A. Perez (Universidad de Valencia)
Menaces et migrations : de l’attribution de sens à la légitimation sociale
La menace constitue non seulement une attribution de sens mais aussi un « mythe légitimateur » de l’action ayant comme cible les groupes qui sont perçus comme sources de menace.
  • Jorge Vala (ICS-Universidade de Lisboa)
     

17h | Clôture du Colloque

Avec Ewa Drozda Senkowska, Denise Jodelet et Jorge Vala
 
Partager