26 janvier 2017

Politiques des images et auto-ethnographie. Esquisse d’une caméra décoloniale

Depuis plus d’une décennie les esthétiques décoloniales (natives, sud-américaines, africaines), figurent les situations et les expériences décoloniales de manière inédite. Le chantier ouvert par les cinéastes et plasticiens de cette séance prolonge ce renversement de perspective tout en le concentrant sur un objet spécifique : décoloniser le cinéma et les arts. Par le remploi d’imageries, l’usage d’archives personnelles, la subversion des conventions iconographiques et des catégories ethniques produites par le cinéma de genre, ou les littératures d’enquêtes, cinéastes et plasticiens retournent les injonctions figuratives et technologiques des arts filmiques et vidéographiques. Les expériences romani (Gypsies/Tsiganes), afro-américaines, haïtiennes, portugaises, ghanéennes proposées pour cette séance offrent une perspective décoloniale sur les pratiques filmiques les plus communes en sciences sociales.

Avec : 

Delaine Le Bas (plasticienne, vidéaste)
Charles Newland  (vidéaste, journaliste au Traveller’s Times, programmateur)
Phillip Osborne (vidéaste, photographe)
Damian James Le Bas (vidéaste, écrivain, journaliste)
Louis Henderson  (cinéaste)
José Vieira (cinéaste)

Détails

Séminaire - Séance #2

Jeudi 26 janvier | 13h00-18h00

EHESS | 105 bd Raspail, 75006 Paris
Salle 8

Entrée libre

Ajouter à mon agenda

Discutants

Ilsen About (CNRS-Centre Georg Simmel)
Maxime Boidy (Labex ARTS-H2H-Paris VIII)
Bidhan Jacobs (Labex ARTS-H2H-ENSLL-Paris VIII)
Raquel Shefer (cinéaste, Paris III Sorbonne nouvelle-LIRA)

 

Partager
Séminaire

Voir aussi