19 janvier 2017

Faut-il se ressembler pour s’assembler ?

Cycle de conférences international "Diversité des expériences et causes communes"

Conférence organisée dans le cadre du cycle de conférences international « Diversité des expériences et causes communes »organisé par Manthia Diawara et Nicole Lapierre, sous l’égide de New York University (NYU) Paris, la Fondation Maison des Sciences de l’Homme, l’Institut du Tout-Monde et NYU Institute for African American Affairs.

Les sociétés fondées exclusivement sur la ressemblance conduisent à l’exclusion ou à l’assimilation des minorités, soit dans les deux cas à leur suppression. La plupart des sociétés démocratiques, quant à elles, instituent un vivre ensemble malgré les différences. Elles accueillent, acceptent, tolèrent ou marginalisent, selon les cas et les époques, leurs minorités. Inégalement traitées, celles-ci sont divisées, voire opposées. Ce qui contribue à la fragmentation sociale en minant la possibilité d’une communauté de destin. Et ce qui rend d’autant plus nécessaire un comparatisme ambitieux capable de rapprocher les expériences minoritaires, dans leur diversité, afin de fonder sur la connaissance et l’interconnaissance de nouvelles solidarités. Nicole Lapierre, socio-anthropologue, Directrice de recherche émérite au CNRS (IIAC/CEM), dernier ouvrage publié : Sauve qui peut la vie (prix Médicis 2015), développera ce propos à partir de ses diverses recherches.

Détails

Conférence

19 janvier 2017 | 17h

Le France | 190 avenue de France | 75013 Paris
Salle du Conseil A

Entrée libre

Ajouter à mon agenda

Intervenante

Nicole Lapierre
Socio-anthropologue,
directrice de recherche émérite CNRS

 

 

 

Voir aussi

Institut du Tout-Monde

The Institute of African American Affairs (IAAA) at New York University

 

Partager