CASCADE

Explorer les liens entre sécurité et démocratie dans la région du Caucase

Décloisonner la recherche sur le Caucase en explorant l’articulation entre défis sociétaux, changements politiques et conflits et en interrogeant les interactions entre Caucase du nord et du sud, et entre le Caucase et son voisinage

 

CASCADE est un projet de recherche international financé par l’Union européenne et dirigé par la Fondation Maison des Sciences de l’Homme (coordinateur scientifique : Laure Delcour).

CASCADE a été classé premier sur 17 propositions reçues dans le cadre de l’appel à projets du 7ème PCRD “Security and democracy in the neighbourhood: The case of the Caucasus”. Le budget du projet s’élève à 2,5 millions d’euros et sa durée est 3 ans (2014-2017).

Approche du projet

Le projet a pour but de décloisonner la recherche sur le Caucase en explorant l’articulation entre défis sociétaux, changements politiques et conflits et en interrogeant les interactions entre Caucase du nord et du sud, et entre le Caucase et son voisinage. Fondé sur une approche comparative et interdisciplinaire, CASCADE permettra de mieux comprendre les réceptions, appropriations et exploitations par différents acteurs locaux et extra-régionaux de la démocratie et de la sécurité. S’appuyant sur un travail de terrain mené tant dans le nord que dans le sud du Caucase (y compris dans les zones de conflit et les États de facto), CASCADE s’attachera à générer d’indispensables données empiriques sur  la région; mais le projet contribuera également au débat académique sur les questions de sécurité et de démocratisation. Au-delà des cercles académiques, les résultats du projet intéresseront les décideurs européens et CASCADE aura un rôle important à jouer dans la formulation des politiques de l’UE vis-à-vis du CAUCASE. Le projet agira comme centre névralgique du savoir et des débats sur le Caucase et développera des synergies entre monde académique et décideurs européens et caucasiens.

 

Objectifs du projet

  1. Identifier les causes de conflit au sein des  États et sociétés caucasiens,
  2. Étudier la relation entre démocratie et sécurité dans le Caucase,
  3. Analyser les liens entre la région et son voisinage entendu au sens large,
  4. Développer une analyse prospective en matière de sécurité et de démocratisation,
  5. Produire des recommandations sur la manière dont l’Union européenne pourrait renforcer son rôle dans la région.

 

Consortium

Dirigé par la Fondation Maison des Sciences de l’Homme, CASCADE réunit 8 universités et centres de recherches européens, russes et caucasiens:

  • Centre for Russian and East European Studies, University of Birmingham
  • Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI, Sweden)
  • Friedrich Schiller University Jena (Germany)
  • Institute of Geography, Russian Academy of Sciences (Russian Federation)
  • The Regional Center for Strategic Studies (RCSS, Georgia)
  • Georgian Foundation for Strategic and International Studies (GFSIS, Georgia)
  • International Centre for Human Development (ICHD, Armenia)

 

Suivez les activités du projet Cascade !

 

 

Equipe

Laure Delcour is CASCADE’s scientific coordinator. Her research interests focus on the diffusion and reception of EU norms, policy and institutional templates in the Eastern neighbourhood and on region-building in the post-Soviet area. She is currently a Principal investigator under a French-UK (ANR-ESRC) research project analysing the EU’s influence on domestic change in the Eastern neighbourhood. Laure Delcour is also a Visiting Professor at the College of Europe (EU International Relations Department). Her recent publications include: “Meandering Europeanisation. EU Policy Instruments and Policy Convergence in Georgia under the Eastern Partnership”, East European Politics,No.3, 2013;  «  Union européenne et Caucase du sud: la quête difficile d’une vision stratégique », in : Laruelle, M., Peyrouse, S. (eds), (Eclats d’Empire, Paris : Fayard, 2013); “Eurasian Economic Integration and Implications for the EU's policy in the Eastern Neighbourhood”, with K. Wolczuk, in: Dragneva, R. and K. Wolczuk (eds.), Eurasian Economic Integration: Law, Policy, and Politics (Cheltenham: Edward Elgar, 2013); Shaping the Post-Soviet Space? EU Strategies and Approaches to Region-Building (Farnham: Ashgate, 2011);  ‘The European Union and the South Caucasus: In Search of a Strategy’, in: Annie Jafalian (ed.),  Reassessing Security in the South Caucasus: Regional Conflicts and Transformation (Farnham: Ashgate, 2011): 99-118; « Perceptions de l'Union européenne et réception de ses politiques dans l'ex-URSS : les exemples russe, ukrainien, géorgien », Anatoli (CNRS), 2011.

Sophie Hohmann holds a PhD in Social sciences at the EHESS, Paris. She is an associated scholar with the CERCEC in Paris. Her research focuses on sociological and demographical approach of social and healthcare issues, labour migration, domestic violence and relationship between the State and societies in South Caucasus and Central Asia. Her recent publications include: Hohmann S., Mouradian C., Serrano S., Thorez J., (Eds), 2013.- Development in Central Asia and the Caucasus: Migration, Democratisation and Inequality in the Post-Soviet Era, I.B. Tauris, 2014, 288 p.; Hohmann S., Lefèvre C., 2013.- Post-Soviet Transformations of Health Systems in the South Caucasus (Armenia, Azerbaijan, Georgia), Central Asian Affairs, February 2014.

Anne Le Huérou (Paris Ouest Nanterre La Défense University/Research associate,  CERCEC, EHESS) conducs research on war experience in Russia and the North Caucasus, and migrants in Russia. Her latest publications include: "Between war experience and ordinary police rationales: state violence against civilians in post-war Chechen Republic”, in A.Le Huérou, A. Merlin, A. Regamey & E. Sieca-Kozlowski (Eds) Chechnya at war and beyond: living with violence, (Routledge, 2014); "A 'Chechen Syndrom'? Russian Veterans of the Chechen War and the Transposition of War Violence to Society", in N. Duclos (Ed.) War Veterans in Postwar Situations: Chechnya, Serbia, Turkey, Peru, and Côte d'Ivoire, Palgrave/Macmillan 2012 pp. 25-51 (with E. Sieca-Kozlowski); “Where does the Fatherland Begin with? Private and public dimensions of contemporary Russian patriotism in schools and youth organizations: a view from the field.” Europe Asia Studies '(forthcoming 2014-) - “Police Brutality & Police Reform in Russia and the CIS”, The Journal of Power institutions in Post-Soviet Societies Issue 13, 2012 (with Elisabeth Sieca-Kozlowski).

Aude Merlin (Professor, CEVIPOL, Université Libre de Bruxelles) ’s research focuses on social and political transformations in the North Caucasus, identity and ethnicity in this region and on the management of Tsarist and Soviet legacies. Her recent publications include: A.Le Huérou, A. Merlin A. Regamey & E. Sieca-Kozlowski (Eds) Chechnya at war and beyond: living with violence, (Routledge, 2014);  « Le conflit tchétchène à l'épreuve de la reconnaissance » in « Guerres et reconnaissance», Cultures & conflits, N°87, 2012, pp. 47-68 (with Anne Le Huérou) ;  « L’improbable équation des Jeux de Sotchi », in « La Russie au défi du XXIe siècle », Questions Internationales, 2012, pp. 77-79. « Repenser le lien entre violences et États au Caucase», with Silvia Serrano, Dynamiques Internationales, n°6, 2012 ; Ordres et Désordres au Caucase, with Silvia Serrano (eds), Editions de l’Université libre de Bruxelles, Bruxelles, 2010 .

Jean Radvanyi (co-director, Centre de Recherches Europe Eurasie, Institut National des Langues et Civilisations Orientales) has conducted research on the Caucasus and Russia for the past three decades. He is the author of Atlas géopolitique du Caucase (Autrement, 2010, with N. Beroutchachvili) and Caucase : le grand jeu des influences (Paris, Editions du Cygne, 2011).

Silvia Serrano  is lecturer in Political Science at the Auvergne University and research fellow at the CERCEC (Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen, EHESS/CNRS), her research interests focus on identity construction in the Caucasus (including the analysis of Soviet policies of nationalities, current language and minority policies), and religious transformation in the Caucasus. Her recent publications include: « La construction en Géorgie d’une laïcité postsoviétique : mise en œuvre, mise en cause et résistance », Revue d'études comparatives Est-Ouest, volume 44, issue 01, 2013, pp. 77-112 ; « La croix ou la bannière ? L’Église orthodoxe de Géorgie, acteur des relations russo-géorgiennes », in Laruelle M., Peyrouse S. (dir.), Eclats d’empire, Asie centrale, Caucase et Afghanistan, Paris, Fayard, collection CERI/Sciences Po, 2013, pp 133-139 ; « Repenser le lien entre violences et États au Caucase», with Aude Merlin, Dynamiques Internationales, n°6, février 2012 ; Ordres et Désordres au Caucase, with Aude Merlin (eds), Editions de l’Université libre de Bruxelles, Bruxelles, 2010 .