06 mars 2014

Peut-on apprendre à traduire comme on apprend à jouer du piano ?

Avec Melika OUELBANI (Univ. Tunis)

Cette communication a pour objectif de montrer dans quelle mesure la manière de concevoir la traduction change dans la philosophie de Wittgenstein conformément à la manière dont il a modifié ou complété sa conception du langage, du sens et de sa compréhension.

Traduire selon le Tractatus pourrait se faire de manière quasi automatique, puisque nous y avons affaire à un langage, dont la structure serait la même que celle du réel et dans lequel chaque signe aurait une seule signification. En revanche, dans la philosophie post-Tractatus, ce sont les jeux de langage qui déterminent le sens. La compréhension devient alors beaucoup plus complexe, faisant par là même que la traduction ne peut plus se faire pratiquement de l’extérieur du langage dans la mesure où elle exige une interprétation.


Détails

Lieu : Le France
Localisation : Salle 1
Ajouter à mon agenda

Partager