La part du lion : les dessous du ralentissement économique chinois

Working paper en anglais.

Le plan de relance qui a suivi la crise globale, en 2009-2010, avec une expansion considérable du crédit, a marqué la fin de la « Chine bon marché », avec la sous-évaluation du travail, du capital, du terrain, de l’énergie, et de la monnaie, tout en déséquilibrant fortement la croissance au profit du secteur public et de l’immobilier, la part du lion de l’État-Parti. Le processus actuel de désendettement doit régler les problèmes d’inégalités majeures qui dérivent des distorsions dans l’allocation de ressources et des fonctions respectives du gouvernement central et des gouvernements locaux.

Partager