Plateforme Violence et sortie de la violence

Comprendre et dépasser la violence contemporaine

La violence sous toutes ses formes a toujours constitué un objet des sciences humaines. Il n’en va pas de même pour la sortie de la violence malgré une abondante littérature d’experts. L’une et l’autre, distinctes et pourtant intimement liées, font l’objet d’une réflexion renouvelée dans le cadre de la Plateforme Violence et sortie de la violence.

La Plateforme articule et met en regard les différentes étapes de la violence, allant de l’entrée dans le phénomène (radicalisation, armement, entraînement, passage à l’acte, etc.) à sa sortie (justice transitionnelle, démobilisation, mémoire, traumatisme, prévention, etc.), en passant par ses métamorphoses (mafia, crime organisé, radicalisation numérique, etc.).

Composée de l’Observatoire des radicalisations et de l’Observatoire de la sortie de la violence, la Plateforme met en réseau près de 300 chercheurs dans une perspective internationale et pluridisciplinaire.

Les projets menés donnent lieu à des analyses destinées au monde académique et à des rapports à l’adresse des responsables politiques, des acteurs de la société civile, des médias et du grand public, afin de mieux articuler production de connaissances et action.

La plateforme a été créée en 2015 et placée sous la responsabilité de Michel Wieviorka et Jean-Pierre Dozon.

 

Observatoire des radicalisations

L’Observatoire des radicalisations étudie les ressorts de la radicalisation et des violences extrêmes dans différents contextes, en Amérique latine, en Afrique, en Asie, dans leurs différentes modalités et dans leurs dimensions politiques et religieuses, afin de rendre intelligible un phénomène éminemment complexe, sans le réduire à l’islamisme radical.

 

Observatoire international de la sortie de la violence

L’Observatoire international de la sortie de la violence se propose de structurer un nouveau domaine de recherche pour produire des connaissances à la fois empiriques et théoriques, et faire se rencontrer, dans une démarche résolument comparative, des études et rapports trop souvent disparates. Il vise également à accueillir des chercheurs étrangers reconnus internationalement pour mettre en place un réseau et renforcer, au travers de conventions, la coopération scientifique.

 

Séminaire Violence et sortie de la violence

Le séminaire Violence et sortie de la violence rend compte de recherches développées au sein de la Plateforme et de ses deux observatoires. Animé par Michel Wieviorka, Jean-Pierre Dozon, Farhad Khosrokhavar et Yvon Le Bot, il réunit chaque année une quinzaine de chercheurs travaillant sur des thématiques relatives à l’entrée et à la sortie de la violence.

 

Activités de recherche

Projet-phare de la Plateforme lancé en 2016, l’International Panel on Exiting Violence (IPEV) vise à consolider la structuration de la sortie de la violence en nouveau domaine de recherche. Pour cela, le Panel rassemble une communauté interdisciplinaire et internationale de plus de cent chercheurs, constituée en dix groupes de travail, abordant les thématiques suivantes : radicalisation ; déradicalisation ; salafisme et djihadisme ; indépendantisme, séparatisme et construction de l’État ; histoire et mémoire ; politiques publiques ; réconciliation et justice ; femmes et violence ; reconstruction de l’individu ; Etat fort/Etat faible et violence.

L’ANR SoV – Sortir de la violence s’inscrit dans le Défi 9 « Liberté et sécurité de l’Europe et de ses résidents » et dans l’Axe 3 « Sécurité des personnes et des collectifs ; lutte contre le crime, le terrorisme et la radicalisation violente ». Le projet part des travaux sur la radicalisation et les violences extrêmes pour aboutir à l’analyse de la sortie et la prévention de la violence. La perspective comparatiste et transversale envisage plusieurs terrains en Amérique latine (Colombie, Mexique), en Afrique (Côte d’Ivoire), au Proche et Moyen-Orient (Liban, Syrie, Irak) et en Europe (région toulousaine, pays basque espagnol).

L’Open Society Foundations a commandé une étude sur l’impact social et politique des attentats terroristes en France. D’une durée d’un an et demi à partir de juillet 2017, ce projet s’appuie sur une cinquantaine d’entretiens et des enquêtes ethnographiques dans plusieurs villes de France.

Le projet Memento.cab met en relation plusieurs fonds d’archives numérisées (Centro Nacional de la Memoria Histórica à Bogotá, la Biblioteca Publica Piloto à Medellin, les archives nationales et la Casa de memoria de Medellín), qui illustrent la Colombie des 20e et 21e siècles. Croisant big data, art et SHS, ce projet s’intéresse à la façon dont les personnes réécrivent leurs mémoires après 80 ans de guérilla en Colombie. L'objectif est de mettre en ligne, de manière ordonnée, de grands fonds d’archives multimédia colombiens afin de collecter les voies d’accès et recueillir des statistiques de fréquentation précises.

Cette revue aura pour objectif de valoriser les connaissances produites depuis 2015 au sein de la Plateforme Violence et sortie de la violence. Elle vise à consolider l'analyse de la violence, dans ses diverses expressions et métamorphoses, et celle de la prévention et de la sortie de la violence, pour les structurer en véritable domaine de recherche, avec leurs apports et leurs débats. Une attention particulière sera portée à l'articulation de la recherche en sciences humaines et sociales avec d’autres champs de la connaissance et de la réflexion, ainsi qu'avec les milieux artistiques et littéraires.

Publiée par les Éditions de la Maison des sciences de l’homme, la revue sera disponible aux formats papier en anglais, et numérique en anglais et en français.

Le premier numéro sera publié au premier semestre 2019.

 

Ressources media

Retrouvez les événements organisés par la platerforme en vidéo sur Canal-U.

 

The Conversation, en collaboration avec les membres de la Plateforme Violence et sortie de la violence, publie une série d'articles sur les processus d'entrée et de sortie de la violence.

Les derniers articles publiés :

 

Partenaires

CGET | CIPD | CSFRS | Carnegie corporation | CNRS | CADIS | LAIOS | CNMH | Ambassade de France en Colombie

La Plateforme a bénéficié d’un premier soutien financier du CIPD destiné à l’Observatoire des radicalisations. Depuis, plusieurs financements assurent son développement : « SoV » (Sortir de la violence) est une ANR ; le Panel international de la sortie de la violence, est cofinancé par la Carnegie corporation, le CSFRS, le CGET et la Plateforme Dabran. Deux projets ont bénéficié de l’appel Attentats-Recherche CNRS (« Violences extrêmes : comment en sortir ? Ce que nous enseigne l’Amérique latine »; « Radicalisations : allers et retours entre ici et là-bas »). 

 


Coordination

Sabrina Melenotte, coordinatrice générale de la plateforme et post-doctorante sur l'ANR SoV

Suivez les actualités de la plateforme su Facebook et sur Twitter

 

Focus

Jean-François Bayart | Violence et religion dans le champ africano-français

Séminaire Violence et sortie de la violence | 20 décembre 2018
Le rapport privilégié que la religion entretiendrait avec la violence est devenu l’un des poncifs du débat public. En proie au djihadisme et au radicalisme politique du christianisme évangélique, l’Afrique semble être un cas d’espèce. Mais cette pseudo-évidence soulève plus de...
https://www.canal-u.tv/producteurs/fmsh/plateformes_scientifiques/violence_et_sortie_de_la_violence

Les vidéos de la Plateforme

Retrouvez en vidéo les événements organisés par la Plateforme Violence et sortie de la violence.

Séminaire Violence et sortie de la violence

Découvrez le programme 2017/2018
Les séances du séminaire se tiendront dans la salle A335, de 17h00 à 19h00, au 54 bd Raspail 75 006 Paris, excepté la séance introductive et les tables rondes dont le lieu sera précisé ultérieurement.   8 novembre 2017Introduction | Michel Wieviorka, Jean-Pierre Dozon et Yvon Le...

Séminaire Violence et sortie de la violence 2016/2017

Programme 2016/2017
Le séminaire « Violence et sortie de la violence » rend compte de recherches développées au sein de la Plateforme et de ses deux observatoires, l'Observatoire des radicalisations et l'Observatoire international de la sortie de la violence. Animé par Michel Wieviorka, Jean-Pierre...