ELITAF

Etudiants et élites africaines formés dans les pays de l'ex-bloc soviétique

ELITAF est un programme de recherches internationales qui s’inscrit dans les activités du Réseau Interdisciplinaire Afrique Monde (RIAM) et qui réunit plus de 80 chercheurs et doctorants d’Afrique subsaharienne, du Maghreb, d’Europe, de Russie et d’Amérique

Au départ du programme : différents récits d’expériences et des biographies d’anciens étudiants africains ayant fait leurs études supérieures en URSS.

Une étude historique. Avec le mouvement de la décolonisation en Afrique, l’URSS et les pays sous son influence se sont ouverts à l’accueil massif et systématique des étudiants africains. Et sans partager forcément leurs orientations politiques, nombre de régimes africains n’ont pas hésité à envoyer des étudiants en URSS et dans les pays d’Europe de l’Est ou à Cuba. Des mouvements de libération ont également très tôt lié des relations avec l’URSS et envoyé leurs cadres y suivre des formations.

Des objectifs.  Le programme ELITAF vise à reconstituer l’histoire des relations politiques et universitaires entre l’URSS/Russie, les pays d'Europe centrale ou de l'Est anciennement communistes et le Maghreb ou l’Afrique subsaharienne, à décrire les mobilités étudiantes entre ces pays mais aussi vers l’Amérique et l’Europe, et à retracer les parcours biographiques souvent très peu connus des anciens étudiants et des élites au-delà de leur formation.

Une base pluridisciplinaire (histoire, sciences politiques, sociologie, anthropologie, économie, études littéraires et cinématographiques, etc.).

Une méthodologie qui repose sur deux mots-clés : décentralisation des rencontres et comparatisme. A côté d’études monographiques précieuses sur un pays ou sur une formation, les recherches comparatives sont privilégiées : plusieurs entrées thématiques sont retenues qui définissent autant de modes de structuration de ces recherches. Parmi celles-ci, les filières du départ d’Afrique (conventions interétatiques, réseaux militants, syndicaux, etc.) ; les types de formation (cursus universitaires) ; les groupes socio-professionnels  et les devenirs professionnels et politiques ; les pays (ou groupes de pays) de départ et les pays de formation, tout en tenant compte des périodes historiques pertinentes, souvent  différentes selon les pays, voire selon les disciplines ou les formations.

Un séminaire mensuel ELITAF à la FMSH à Paris qui a débuté en novembre 2012,  autour duquel convergent les différents travaux et qui se poursuit.

Un projet de recherche RGNF/ FMSH  (durée 3 ans, de 2013 à 2015), réunissant  le programme ELITAF/RIAM/FMSH et l’Institut d’Afrique de l’Académie des sciences de Russie à Moscou, « Les étudiants africains en URSS. 1960-1990. Mobilité, expériences, et devenir professionnel ».  Responsables : Monique de Saint Martin, et Ekaterina Demintseva, Directrice du Centre d’histoire et d’anthropologie culturelle de l’Institut d’Afrique, Académie des sciences de Russie.

En projet

Un colloque franco-russe les 21 et 22 novembre 2014 à la FMSH à Paris avec pour thème  « Etudiants africains en URSS et dans les autres pays de l’ancien bloc soviétique. 1960-1990. Entre histoires nationales et contexte international », et pour objectif de dresser un premier bilan des recherches historiographiques sur les migrations, les échanges universitaires, la circulation des étudiants et des élites durant la période 1960-1990.

Un séminaire (2014) : Cinéastes africains. D'est en ouest,  parcours de formation. Ce séminaire de recherche sera associé à un programme de projections : Cinémas d’Afrique et d’ailleurs : influences du cinéma soviétique.

Partenaires

Université Cheikh Anta Diop, Faculté des Sciences et Technologies de l'Education et de la Formation, FASTEF, Dakar 
Université Marien Ngouabi, Brazzaville
Université Hassan II, Faculté des lettres et sciences humaines Mohammedia, Maroc
Institut de Recherche Interdisciplinaire sur les enjeux sociaux, IRIS/EHESS, CNRS, Université Paris XIII, INSERM Paris (UMR8156- U997)
Université de Pau et des Pays de l’Adour, Pau
Institut d’Afrique, Académie des sciences, Moscou

 

Equipe

Michèle Leclerc-Olive, CNRS/IRIS/RIAE,
Monique de Saint Martin, EHESS/IRIS/RIAE,
Patrice Yengo, Université Marien Ngouabi, Brazzaville, CEAf/EHESS, RIAE, Paris

Coordination du séminaire :

Luc Ngwé, Monique de Saint Martin, Tatiana Smirnova.