« Le projet heSam a changé et nous ne nous y retrouvons plus »

Communiqué de Michel Wieviorka, administrateur de la FMSH

L'Ecole française d'Extrême-Orient, l'Ecole des hautes études en sciences sociales, l'Ecole pratique des hautes études et la Fondation maison des sciences de l'homme, toutes membres fondateurs d'heSam Université constatent à l'issue d'une longue période de discussions et d'échanges sur les statuts et sur le contrat quinquennal d'heSam qu'elles ne se retrouvent ni dans les nouvelles orientations ni dans l'organisation qui se profilent. Elles ont donc décidé de ne pas s'engager comme membres de la future Communauté d'universités et d'établissements heSam.

HeSam était lors de sa création autour du président de l’Université Paris 1 Jean-Claude Colliard un projet risqué et ambitieux, qui permettait de créer un espace central pour le développement des sciences humaines et sociales et de les enrichir par un contact renforcé avec les sciences de la création et du patrimoine ainsi qu'avec celles de l’ingénieur et de la décision. Le président de l'EHESS a porté le projet d’Idex Paris Nouveaux Mondes qui a obtenu le soutien du programme des Investissements d’Avenir. Dès lors nos établissements ont accru leurs engagements et ont contribué fortement au développement d’heSam sous l’impulsion de l’équipe animée par Denis Pelletier au titre de PNM puis comme président par intérim d’heSam.

Aujourd'hui, le projet initial d'heSam de construire une université d'un type vraiment nouveau, intégrant les qualités des différents partenaires, est hors de portée. Il en est de même pour l'obtention d'un Idex. Nos quatre établissements se doivent de maintenir l'ambition de renouveler les sciences humaines et sociales et d'affronter les grandes questions de la société contemporaine par le recul critique, historique et comparatiste à l’échelle mondiale.

Partenaires du CNRS et de nombreux établissements d'enseignement supérieur et de recherche à Paris, en régions et à l'étranger, ils entendent renforcer cette dynamique de coopération. Comme membres de PNM et des différents Labex qu’ils ont contribué à construire au sein d’heSam, ils maintiendront leurs engagements dans les projets scientifiques en cours. Ceux d'entre eux qui sont engagés dans le Campus Condorcet continueront à prendre leur part dans la réussite de ce dernier. Nos quatre établissements vont aussi entreprendre sans délai et de manière concertée des discussions avec leur tutelle et leurs partenaires en vue d'une nouvelle insertion dans l'organisation de l'enseignement supérieur issue de la loi relative à l’enseignement supérieur et à la recherche dite loi « Fioraso ». Cette insertion devra leur permettre de développer des projets scientifiques et institutionnels ambitieux au service des sciences humaines et sociales et de renforcer leur action internationale.

Pierre-Cyrille Hautcœur, président de l'Ecole des hautes études en sciences sociales

Michel Wieviorka, administrateur de la Fondation Maison des sciences de l'homme

Hubert Bost, président de l'Ecole pratique des hautes études

Yves Goudineau, président de l'Ecole française d'Extrême-Orient

Partager
Communiqué