13 décembre 2017

Musiques et sociétés

Rencontre - mercredi 13 décembre 2017

A l'occasion de la sortie de "Le rap, ça vient d’ici !". Musiques, pouvoir et identité dans le Gabon contemporain d’Alice Aterianus-Owanga et de Jouer, danser, boire. Carnets d’ethnographies musicales de Jean-Michel Beaudet, rencontre avec Alice Aterianus-Owanga, anthropologue (Université de Lausanne), Jean-Michel Beaudet, anthropologue (Université Paris-Nanterre) et Laura Fléty, anthropologue (Université Paris-Nanterre).

La rencontre à laquelle vous êtes convié.e.s croise le rap - objet récent des sciences sociales - en particulier celui largement méconnu du Gabon, et des formes musicales de sociétés amérindiennes du sud de l’Amérique ainsi que celles des kanak de Grande Terre à l’époque des luttes et des deuils du FLNKS. Ces expressions musicales, étudiées dans la longue durée, témoignent d’un engagement politique des populations afin de vivre dans le respect, la reconnaissance voire l’indépendance.

 

Détails

Rencontre

Mercredi 13 décembre 2017
18h-20h

Bibliothèque-laboratoire
FMSH | 54, bd Raspail, Paris 6

Entrée libre

Ajouter à mon agenda

 

Les ouvrages


"Le rap, ça vient d’ici !". Musiques, pouvoir et identité dans le Gabon contemporain d’Alice Aterianus-Owanga
Éditions de la Maison des sciences de l’homme, coll. Le(bien)commun. 2017
Depuis la fin des années 1980, le rap est devenu, au Gabon comme dans d'autres États du continent africain, le levier de constructions identitaires, de reconfigurations des rapports au politique et de transformations culturelles majeures. À l’inverse des discours abordant ce genre musical globalisé comme emblème de l’« occidentalisation » ou de l’homogénéisation culturelle, l’appropriation du rap a donné lieu à Libreville à des formes variées de réinventions de particularismes et de revendications de la localité, se déclinant dans le registre du genre, du religieux, du rapport à la nation, à l’ethnicité ou à l’africanité. En savoir +

 

Jouer, danser, boire. Carnets d’ethnographies musicales de Jean-Michel Beaudet
Éditions EHESS, coll. En temps et lieux, 2017
Ce livre est avant tout un parcours d’ethnologue : plus de quarante ans d’expériences ethnographiques – la première date de 1972 – en Amérique du Sud (Amazonie bolivienne, Minas Gerais, Guyane) et en Nouvelle-Calédonie.

Dans cet ouvrage d’ethnomusicologie, l’auteur, pour comprendre des sociétés, des pratiques (chasse, chamanisme, guerre, manières de boire, partage sexué des tâches, etc.), prend comme voie d’entrée l’esthétique sonore des gens, la musique mais aussi la danse.

 

Partager
Rencontre