Repenser la coopération transfrontalière de l'eau

Changement d'échelle et reconfiguration du cycle hydrosocial dans le bassin du Talas, (Kazakhstan - Kirghizstan)

Working paper de Andrea Zinzani en langue anglaise 

Cette contribution, qui s’inscrit dans une démarche d'écologie politique de l'eau, s’intéresse aux interactions entre les politiques de l’eau menées par les organismes de développement et les relations hydro-sociales en Asie centrale. Elle vise à analyser comment la création de la Commission transfrontalière Chu-Talas a influencé les changements d’échelle, et reconfiguré le cycle hydro-social et les dynamiques de pouvoir dans le bassin du Talas au niveau de la zone frontalière (Kirghizistan-Kazakhstan). Ce travail se fonde sur des données recueillies au cours d’entretiens semi-directifs et de discussions informelles dans six villages qui portent sur le rôle des institutions de l'eau, sur la gestion des infrastructures transfrontières de même que sur les discours politiques, les usagers de l'eau et leurs pratiques liées. Les résultats ont démontré que le cycle hydro-social a été moins influencé par la mise en place de la commission transfrontalière Chu-Talas, qui a été créée conformément aux modèles internationaux de gestion, que par la redéfinition récente des politiques nationales (qui diffèrent entre les deux États) et par des pratiques informelles.

L'auteur

Andrea Zinzani est docteur en géographie humaine et politique de l'Université de Fribourg et à l'Université de Vérone. Il a obtenu une bourse postdoctorale à l'Université de Fribourgen 2014, une bourse FMSH-Fernand Braudel au CNRS (UMR 7528 Mondes Iranien et Indien) en 2015 et a reçu une subvention du DAAD, basée au Centre Leibniz pour l'écologie marine tropicale à Brême en 2016. Actuellement, il est chercheur post-doctorat au Global Development Institute de l'Université de Manchester. Ses intérêts de recherche vont de la géographie politique à l'écologie politique et à la politique de l'eau, avec un accent régional sur l'Asie centrale et l'Asie du sud-est. Il a publié sa monographie The Logics of Water Policies in Central Asia: the IWRM implementation in Uzbekistan and Kazakhstan (Lit Verlag, 2015), ainsi que des articles dans des revues internationales couvrant la géographie de l'eau au développement politique en Asie centrale.

Le texte

Ce texte a été rédigé dans le cadre d’une bourse Fernand Braudel IFER, du 1er avril au 31 décembre 2015, au sein du laboratoire UMR 7528 Mondes iranien et indien, CNRS.

Citer ce document : 

Andrea Zinzani, Beyond Transboundary Water Cooperation: Rescaling Processes and the Hydrosocial Cycle Reconfiguration in the Talas Waterscape (Kyrgyzstan-Kazakhstan), FMSH-WP-2017-123, février 2017.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

 

Partager
Parution