04 juin 2020

Annulé | La Boétie, "Discours sur la servitude volontaire", sa lecture par Absensour, son actualité…

Séminaire Repenser l'émancipation | Jeudi 4 juin

Jadis professeur de philosophie à Paris VII, Miguel Abensour, décédé en 2017, fut un infatigable lecteur, et passeur, de textes philosophiques, comme l’illustre son activité de directeur de la collection Critique de la politique, publiée chez  Payot, puis chez Klincksieck. Les livres qu’il publia, et son oeuvre personnelle offrent une réflexion constante sur la question de la domination, et sur les conditions même de l’émancipation politique. C’est également ainsi qu’il faut lire son commentaire du Discours sur la servitude volontaire de La Boétie.

Dans ce texte, publié en 1574 après la mort de l’auteur, La Boétie s’interrogeait sur les raisons pour lesquelles une population accepte de se soumettre à un pouvoir donné. Pour lui, en effet, la domination (la servitude) ne résultait pas d’une contrainte, elle était volontairement acceptée : les hommes étaient donc responsables de leur condition. Contrairement à certains commentateurs qui n’ont trouvé dans ce texte qu’une description cynique du pouvoir, Abensour l’interpréta non seulement comme une analyse exemplaire des ressorts de la domination, mais aussi comme un vibrant appel à la liberté et à l’émancipation, et comme une discussion originale sur les fondements de la communauté politique : non pas celle des « Tous un », mais celle des « Tous uns », respectueuse de la pluralité, autrement appelée le Contr’un (autre titre ou soustitre du Discours de La Boétie).

Nous lirons ensemble au cours de la séance du 14 mai et commenterons le 4 juin ce texte en réfléchissant sur sa pertinence actuelle.

 

Détails

Séminaire

Jeudi 4 juin 2020
18h - 20h

FMSH | 54, bd Raspail, Paris 6
Salle BS1-28

Inscription

Ajouter à mon agenda

 

 

Partager
Séminaire

Voir aussi