14 février 2019

Maidan : nouveau protagoniste du politique

Séminaire Pour une sociologie mondialisée non hégémonique - Jeudi 14 février

Comment saisir la signification des mouvements de la place publique qui ont émergé dans les années 2010 en différentes parties du monde ? Participent-­ils à la globalisation de la société civile ? Signalent‐ils un changement paradigmatique dans la manière d’être en société, et dans la mise en relation entre l’expressivité esthétique et la protestation politique ? Il s’agit d’étudier la transformation de l’expérience personnelle dans et par le collectif, les dynamiques de visibilité et d’expressivité des acteurs sur la place publique. On s’attache à réfléchir sur la démocratie de la place publique et l’apparition de maidan comme nouveau protagonist du politique. Les mouvements de la place font apparaître, à l’échelle plus proche du vécu et de l’intime, des formes singulières de la vie dans la production du commun. En partant de la personne et de son expressivité, en mettant en avant la « personne » dans les affaires du « public », ces mouvements inventent un mode d’engagement et d’agir public qui se distingue des formes précédentes d'action collective.

Séance du séminaire Pour une sociologie mondialisée non hégémonique

Intervenante

Nilufer Göle, sociologue, directrice d'études à l'EHESS

Détails

Séminaire

Jeudi 14 février 2019
17h30 - 19h30

Salle A3-50
FMSH | 54, bd Raspail, Paris 6

Entrée libre

Ajouter à mon agenda

Partager
Séminaire

Voir aussi