Les logiques culturelles dans le champ du conseil scientifique aux politiques publiques en France

Analyse des justifications d’identité organisationnelle des think tanks

Working paper de Thomas Laux en langue anglaise
 

Les Think Tanks sur les politiques environnementales et l’énergie se sont multipliés rapidement en France depuis les années 1990. Cette étude analyse les modes de légitimation des think tanks et la manière dont ils nomment leur expertise afin d’envisager le champ du conseil scientifiques aux politiques publiques de l’environnement et de l’énergie. Basée sur l’analyse de l’énoncé de missions de 59 Think tanks, l’étude montre que six des cités (issues de la théorie de la grandeur de Boltanski et Thévenot) sont utilisées pour légitimer et caractériser l’expertise des Think tanks. La cité inspirée et la cité écologique sont les plus partagées dans les déclarations de missions.

L'auteur

Thomas Laux  est chercheur post-doctoral en sociologie à l'Université de Bamberg, titulaire de la chaire de sociologie. Il a obtenu son doctorat en 2015 à l'Université de Heidelberg. D’août à octobre 2017, il a été invité par le Collège d’études mondiales de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme à Paris. Ses recherches portent sur la sociologie politique, en particulier la société civile et les mouvements sociaux, ainsi que sur la sociologie culturelle.

Le texte

Invité au Collège d’études mondiales d’août à octobre 2017 par Dominique Méda (chaire Écologie, travail et emploi) et avec le soutien financier du Collège d’études mondiales et du Wissenschaftszentrum Berlin (WZB), dans le cadre du projet « Changer les sociétés - De nouveaux cadres pour les politiques et la prise de décision de la société ».

Citer ce document : 

Thomas Laux, The cultural logics in the field of scientific policy advice in France. Analyzing the justifications in the organizational identity of think tanks, FMSH-WP-2018-139, décembre 2018.
 

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Partager
Parution