04 juin 2019

L’incapacité croissante de chacun de se voir objectivement

Séminaire Accumulations et accélérations - Mardi 4 juin 2019

Séance du séminaire Accumulations et accélérations avec Pascal Housiau, docteur en psychologie de l’Université de Paris X et psychothérapeute

Les dynamiques d'accumulation et d'accélération et les emballements affectifs ne sont sans doute pas seulement concomitants, mais aussi liés. Un lien central pourrait résider dans la plus ou moins grande capacité individuelle de se voir de façon objective et réaliste. D'où une double hypothèse :

  • D’un côté, les accumulations et accélérations impliquent des sollicitations pratiques et affectives de l’individu qui, du coup, est moins disponible au recul nécessaire à son égard pour se voir objectivement (par exemple, en allant vite, on a « le nez dans le guidon »). En outre, les choses accumulées, les processus qui s’accélèrent et les techniques qui ouvrent des possibilités (par exemple Internet) sont susceptibles de générer un sentiment de toute-puissance servant à camoufler l’impuissance réelle de l’individu. Or, l’appréciation et l’évaluation plus ou moins erronées de soi qui en résultent peuvent entraîner des emballements affectifs, à savoir des inquiétudes et peurs variées, des problèmes relationnels et des difficultés matérielles avec le monde environnant.
  • De l’autre et inversement, ces agitations de l’âme, en obscurcissant la juste vision de soi, peuvent provoquer des besoins de réassurance et de compensation par l’acquisition ou la consommation d’objets et par la vitesse.
  • En outre, la vitesse et la facilité accrues des communications auront tendance à libérer l'agressivité latente de l'individu.

Détails

Séminaire

Mardi 4 juin
18h-20h

Salle B1-18
FMSH | 54, bd Raspail, Paris 6

Entrée libre

Ajouter à mon agenda

Partager
Séminaire

Voir aussi