Matteo Vagelli

Chercheur post-doctorant chaire Éthique et finance

Biographie

Matteo Vagelli est titulaire d’une licence et d’un master en philosophie de la Universtità degli Studi di Pisa. Il a obtenu un doctorat en philosophie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et à la Scuola Alti Studi Fondazione San Carlo (Modène) sous la direction de Jean-François Braunstein (Paris 1) et d’Arnold Davidson (Chicago).   

Il a effectué des séjours de recherche à la University of Chicago, la Goethe Universität Frankfurt Am Main et au Centre Marc Bloch de Berlin.

Il coordonne le réseau de recherche international « Epistémologie historique : traditions and methods of historical epistemology ».

En 2017 il a occupé la Chaire « Pensées françaises contemporaines » à l’Université Européenne Viadrina (Francfort-sur-l’Oder) en tant qu’enseignant en visite.

Projets de recherche

Matteo Vagelli est actuellement post-doctorant au Collège d’études mondiales, où, dans le cadre de la Chaire Ethique et Finance, il travaille sur les enjeux philosophiques et éthiques impliqués par les différentes théories et pratiques financières.

Bibliogaphie sélective

Direction d’ouvrages

Avec BRAUNSTEIN Jean-François & MOYA DIEZ Ivan (dir.), Études sur l’épistémologie historique: commencements et enjeux actuels, accepté par Publications de la Sorbonne, Paris, 2018.

Avec IENNA Gerardo (éd.), La ragione scientifica, Castelvecchi, Roma, 2017.

Chapitres d’ouvrage

« Is the Debate Over the Marriage of History and Philosophy of Science Just One More Tempest in An Academic Teapot ? », dans E. Herring et al. (dir.), The Past, The Present, The Future of Integrated History and Philosophy of Science, London, Routledge, 2018.

« Ian Hacking, de l’archéologie de la probabilité au façonnement des gens » dans J. F. Braunstein et al., Études sur l’épistémologie historique: commencements et enjeux actuels, accepté par Publications de la Sorbonne, Paris, 2018.

« Ian Hacking e la scienza come “miscuglio variopinto di stili” » dans I. Hacking, La ragione scientifica, M. Vagelli et G. Ienna (éd.), Castelvecchi, Rome, 2017, pp. 5-27.

« Bachelard, Hacking e il realismo tecnoscientifico » dans P. Donatiello et al. (dir.), Il senso della tecnica. Saggi su Bachelard, Esculapio, Bologna, 2017, pp. 121-136.

« Wittgenstein après Foucault: le sujet à la limite entre archéologie et littérature », dans D. Lorenzini & P. Gillot (éd.), Foucault / Wittgenstein. Subjectivité, politique, éthique, Paris, Éditions du CNRS, 2016, pp. 77-103.

Direction d’un dossier dans une revue

Dossier « Canguilhem, l’histoire et les historiens », Intelligere. Revista de História Intellectual (Université de São Paolo, Brésil).

Articles de revue

« Le problème du fondement et l’épistémologie historique italienne », Archives de Philosophie, 78, 2015, pp. 509-515.

Avec MOYA DIEZ Ivan, « L’unità della filosofia di Georges Canguilhem. Dalla norma medica alla normatività storica », Lessico di Etica Pubblica, 1, 2015, pp. 85-95.

 

En savoir +