Socioéconomie de la globalisation et du développement : du business social à l’économie solidaire

Séminaire 2017-2018 de l'initiative de recherche Démocratie et économie plurielles

Les processus de globalisation et de financiarisation remodèlent les modes d’actions et d’intervention dans le champ qualifié de "développement". On assiste à un brouillage croissant entre d’un côté projets et politiques dits de développement et de lutte contre la pauvreté, et de l’autre capitalisme et marché. L’intérêt grandissant de la part d’organisations de développement et d'entreprises pour le business social, le bas  de la pyramide ou encore l’impact financing en est une illustration. On assiste également à des formes  citoyennes inédites de production, de consommation et de financement. Qualifiées (ou auto-qualifiées) d’économie solidaire, alternative ou communautaire, elles revendiquent des conceptions novatrices de la richesse, de la démocratie et du rapport au politique.

En s’inspirant de différents courants (socioéconomie, anthropologie économique, féminisme), ce séminaire propose une grille de lecture à la fois critique et possibiliste de ces différentes pratiques : critique dans la mesure où elle étudie la manière dont ces pratiques renouvellent ou infléchissent les processus de domination et d’exploitation ; possibiliste lorsqu’elle met en lumière la façon dont ces pratiques peuvent, parfois, bousculer et transformer les notions de richesse, de production, de reproduction sociale et d'engagement politique.

À travers des allers-retours permanents entre réflexion théorique et études de cas, prises dans différentes régions du monde, ce séminaire tentera de formaliser – au fil des réflexions et avec les contributions des étudiant(e)s et d'invité(e)s extérieurs à partir de leurs propres travaux –, d’autres façons de penser ces thématiques, d’opérer un décentrement par rapport à nos propres façons de les appréhender. Il proposera ainsi également une réflexion épistémologique et méthodologique sur la posture du chercheur en socio-économie, sur ses outils de collecte et d’analyse de données.

Ce séminaire est organisé par Isabelle Guérin, directrice de recherche à l'IRD et Jean-Louis Laville, professeur au CNAM.

Il se tiendra les jeudis de 9 h à 13 h à la Fondation Maison des sciences de l’homme, 54 bd Raspail, 75006, Paris, à l'exception de la séance du 5 avril qui se déroulera à l'Université Paris Diderot, 8 place Paul Ricoeur, 75013, Paris.

Séances du séminaire

  • Introduction aux bases théoriques et méthodologiques de l’approche socioéconomique - Jeudi 30  novembre | 9h-13h | FMSH
    Notamment autour des travaux fondateurs de Karl Polanyiet de l'approche sociopolitique autour des recherches sur les mouvements sociaux. Par Isabelle Guérin et Jean-Louis Laville.
     
  • Quelles conceptions de la valeur, quelles conséquences et pour qui ? - Jeudi 11 janvier | 9h-13h | FMSH
    Séance consacrée aux modèles de l’"aide" ou du "développement" au Sud et à la question de l'insertion par l'activité économique au Nord (BoP, entrepreneuriat social, RSE, économie sociale et solidaire, politiques de développement, programmes humanitaires).
     
  • La politisation "par le bas", par les "interstices" - Jeudi 8 février | 9h-13h | FMSH
    Étude de formes de réversibilisation, de resymétrisation des rapports de force, pouvant apparaitre dans le cadre ou en marge de ces programmes ; est abordé en particulier le cas des incubateurs solidaires.
     
  • L’innovation sociale - Jeudi 8 mars | 9h-13h | FMSH
    L’innovation est-elle nécessaire au renouvellement des pratiques du "développement" ; de quelle innovation les modèles dits innovants sont-ils porteurs ou non, quels modèles ou pratiques sont plus à même de porter des transformations sociales ?
     
  • Les biens communs - Jeudi 5 avril | 9h-13h | FMSH
    Dans quelle mesure et comment une approche par les communs pourrait-elle contribuer à la conception, la mise en œuvre et la valorisation des initiatives sociales, notamment en vue de favoriser une gestion plus démocratique et pérenne des biens ou services qu’elles visent ?
     
  • L’évaluation des programmes - Jeudi 17 mai | 9h-13h | FMSH
    Comment ces évaluations sont-elles construites ? On s’interrogera ici notamment sur les enjeux éthiques et politiques de la fabrique de la valeur et de sa mesure : qu’est-ce qui est valorisé ou au  contraire invisibilisé par les évaluations telles qu’elles sont menées et avec quelles conséquences ?

 

En savoir + sur le séminaire