25 octobre 2017

Images et fragments un an après le démantèlement.

Séminaire Global Street avec Luca Queirolo Palmas

Un retour ethnographique à Calais

 

Intervenants : Luca Queirolo Palmas (Université de Gênes – Laboratoire de Sociologie Visuelle), Hanane Idihia (Université Paris Saclay – Centre Pierre Naville)

Discutante : Sophie Djigo, auteure de Les migrants de Calais : Enquête sur la vie en transit, 2016

 

En tant qu’ethnographes filmiques, en octobre 2016, nous avons documenté l’évènement du démantèlement de la cosmopolis de Calais. Il s’agissait  à ce moment-là de cartographier la façon dont une ville informelle, construite dans l’attente de partir ailleurs et de disparaître, était capturée par un dispositif étatique de mise à l’abri, mélangeant compassion et répression. Un an après la dispersion de cette force collective que sont les refugiés et ceux en transit, scandaleuse par sa capacité à fabriquer des espaces aux marges de la loi, Calais reste une étape incontournable dans la route de l’exil. Tout, et rien, a finalement changé. La grande ville informelle n’est plus là, mais les refugiés continuent à arriver en habitant les interstices,  ceux solidaires voient leurs pratiques criminalisées, tandis que les dispositifs policiers et civiques d’ostracisme urbain visent d’une façon obstinée à éviter la fixation des présences et l’effet d’appel que la solidarité pourrait constituer. Un an après, nous sommes retournés sur le terrain, en nous interrogeant sur la transformation et l’aménagement de l’espace urbain face à la résistance quotidienne des refugiés envers le régime des frontières.  

Détails

Mercredi 25 octobre 2017

17h - 19h

FMSH | Forum (1er étage)

Sur inscriptions : vvidal@msh-paris.fr 

Ajouter à mon agenda

Sur inscription auprès de Véra Vidal : vvidal@msh-paris.fr 

Partager
Séminaire