"L'histoire de ma grand-mère", de Trinh T. Minh-Ha

Traduction en français du livre Woman, Native, Other (1989)

En mars 2017, le Collège d'études mondiales invitait la réalisatrice, écrivain, théoricienne du féminisme, artiste et professeure aux départements de « Gender and Women’s Studies » et « Rhetoric »  à l’université de Berkeley, Trinh T. Minh-Ha. Connue internationalement pour ses films, ses installations artistiques et ses écrits, elle étudie la colonialité du pouvoir et les différentes formes de colonisation. 

La Chaire « Global South(s) » de Françoise Vergès était à l’origine de l'invitation de Trinh T. Minh-Ha. Dans le cadre de sa résidence et pour la première fois en France, une rétrospective de tous les films de Trinh T. Minh-ha a été organisée au sein de la chaire, du 3 au 11 mars, au Collège d’études mondiales et à la Fondation Gulbenkian, en collaboration avec la Villa Vassilieff.

Le Collège a financé la traduction, pour la première fois en français, du dernier chapitre de son livre Woman, Native, Other (1989), qui est aujourd’hui un classique. Ce texte dense et poétique interroge le lien entre narration et incarnation, en cherchant des modes de transmission qui divergent de l’autorité de l’Histoire comme récit dominant et en proposant un langage poétique pour une pensée théorique qui dépasse la division entre théorie et pratique.

Cette traduction a fait l'objet d'un numéro de Qalqalah, publi­ca­tion conjointe Bétonsalon – Centre d’art et de Recherche et Kadist Art Foundation Paris en ligne et bilin­gue (fran­çais/anglais) ras­sem­blant des contri­bu­tions d’artis­tes et de cher­cheurs autour de pro­blé­ma­ti­ques croi­sées dans le but de faire cir­cu­ler des voix inter­na­tio­na­les par­fois peu enten­dues en France, et vice-versa : 
Télécharger Qalqalah 3-1/4 ; Télécharger Qalqalah 3-2/4.

Partager
Parution