Thomas Laux

Thomas Laux est chercheur invité du Wissenschaftszentrum Berlin (WZB)

 

Thomas Laux est chercheur invité à la Fondation Maison des Sciences de l'Homme à Paris. Son séjour, du du 28 août au 6 octobre 2017, est financé par le Wissenschaftszentrum Berlin (WZB) dans le cadre du projet « Nouveaux cadres d’analyse et d’évaluation des changements sociaux actuels », en coopération avec le Professeur Dominique Méda titulaire de la chaire Ecologie, travail et emploi

Programme de Recherche 

"A propos de l’organisation et de la logique institutionnelle de la consultation scientifique dans le champ politique". 

Le savoir scientifique devient de plus en plus important pour des décisions politiques. Dans le cadre du projet on met ainsi le focus à la praxis de la consultation scientifique dans le champ de la politique en France. Le but est d’analyser la façon de la génération du savoir scientifique pour la consultation. Les organisations d’intérêt sont celles-ci de la consultation scientifique dans le champ politique climatique, d’énergie et de développement. L’hypothèse est que surtout dans ces champs politiques le savoir scientifique joue un rôle important. Le projet s’intéresse spécialement à la logique de la consultation scientifique dans le champ politique aussi bien que pour l’autocompréhension des organisations et des collaborateurs. Les interviews seront effectuées avec des représentants des organisations diverses qui produisent de la consultation scientifique dans le champ politique à Paris.
 

Publications récentes

►Thomas Laux (2016): Die Institutionalisierung von Lohngleichheitsrechten. Eine vergleichende Analyse von OECD Staaten, Zeitschrift für Soziologie, Vol. 45 (6), 393-406.

►Thomas Laux (2016): Erkämpfte Gleichstellung. Eine Qualitative Comparative Analysis von OECD Staaten, Wiesbaden: Springer VS.

►Thomas Laux (2015d): Bedingungen der relativen Lohngleichheit von Frauen und Männern – Eine vergleichende Analyse von OECD-Staaten. Verhandlungen der Kongresse der Deutschen Gesellschaft für Soziologie, Band 37: Routinen der Krise - Krise der Routinen.

►Thomas Laux (2015c): Die Grenzen der Zivilgesellschaft – Perspektiven der soziologischen Forschung. Kultursoziologie, Vol. 24 (2), S. 34-46.

►Thomas Laux (2015b): Qualitative Comparative Analysis as a Method for Innovation Research: Analysing legal innovations in OECD countries. Historical Social Research, Vol. 40 (3), S. 79-108.

►Thomas Laux (2015a): Nationalstaatliche Prozesse oder globale Strukturen? Eine Analyse der Mechanismen zur Gleichstellung von Frauen im Recht. Berliner Journal für Soziologie, Vol. 24 (4), S. 531-558.

►Thomas Laux (2013): Schneider, Carsten Q. und Claudius Wagemann: Set-Theoretic Methods for the Social Sciences. A Guide to Qualitative Comparative Analysis (Rezension). Kölner Zeitschrift für Soziologie und Sozialpsychologie, Vol. 65 (1), S. 168-170.

►Michael Hölscher / Thomas Laux (2012): Measuring Civil Society Globally with the CSI, S. 15-34, In: Wolfgang Dörner / Regina A. List (Hrsg.): Civil Society, Conflict and Violence, London/New York: Bloomsbury Academic.