27 septembre 2017

La friche urbaine disputée

Projection à la Villa Vassilieff du documentaire La friche de Magali Roucaut suivie d’une discussion

Organisé en collaboration vec la Villa Vassilieff, cet événement est à l’initiative de Catherine Visser dans le cadre de son séjour de recherche à Paris pour le projet Global Street mené par Saskia Sassen au sein de la chaire Villes Globales au Collège d’études mondiales, FMSH.

Catherine Visser participera également au séminaire de la chaire Villes globales, de 17h à 19h le même jour, à la Fondation Maison des sciences de l'homme. En savoir +

 

Intervenants :
Magali Roucaut, réalisatrice
Catherine Visser, architecte
Sébastien Penfornis, architecte

 

Alors que Paris se “réinvente” et cherche à dépasser ses frontières, d’anciens sites industriels à sa périphérie sont redécouverts et s’ouvrent à des plans d’aménagement immobilier ou de nouveaux espaces publics. Ces soi-disants terrains vagues étaient, il n’y a pas si longtemps, des lieux de travail, vidés de leurs capacités productives par les processus globaux de changement économique. Pour certains, cela crée un espace précieux d’expérimentation en urbanisme et de création de nouveaux paysages publics, mais pour ceux qui étaient employés sur le site, cela représente une marginalisation violente de la ville. 

En réponse au film de Magali Roucaut La friche, la discussion du panel portera sur la nature disputée des friches parisiennes, interrogeant tant les nouveaux types de valeurs et de formes de vie publique qu’elles peuvent apporter à Paris que la perte et la discontinuité qui en résulte pour créer ces nouvelles opportunités. La question sera aussi posée de savoir si et comment les communautés qui occupent ces sites de manière informelle à l’heure actuelle peuvent trouver leur place dans le futur qui est construit sur ces sites. 

 

La friche
un film de Magali Roucaut, 43 min, 2012

Une friche dans Paris, isolée du reste de la ville par de hautes palissades.
A l’intérieur, des plantes sauvages et les traces d’une ancienne usine. Bientôt un jardin public, le repos, le loisir.
Abandonné depuis plus de 20 ans, cet endroit est peuplé de fantômes. Qui étaient ces personnes qui vivaient et travaillaient là?
La réalisatrice du film a retrouvé quelques uns de ces anciens occupants. Grâce à leurs souvenirs, se reconstruit peu à peu l’espace de ce lieu et se reconstitue son histoire.
Une histoire qui raconte celle d’un Paris disparu et méconnu.

Production : Commodo, Magali Roucaut 
Montage : Victoria Follonier
Montage son & mixage : Sébastien Noiré

La Friche a été sélectionné dans des festivals internationaux (FIFEQ 2013, Festival International du Film Ethnographique du Québec, Bergamo Films Meeting (Italie, mars 2013), 
Forumdoc.bh, Festival du film documentaire et ethnographique de Belo Horizonte (Brésil, nov. 2012) .... ) et est intégré au catalogue du Forum des Images et de La Cité de l'Architecture et du Patrimoine.

 

Intervenants 

Magali Roucaut est réalisatrice de films documentaires. Dans ses recherches artistiques, elle explore les liens qui unissent les lieux et les hommes qui les occupent. Filmographie : "L'or dans les cendres", 24 min, 2018 ; "Derrière les pierres", 59 min, 2016 ; "La Friche", 45 min, 2012

Catherine Visser est architecte paysagiste, co-fondatrice de l’agence DaF-architecten, basée à Rotterdam et enseigne à l’université de Delft. Pour elle, la rénovation urbaine devrait renforcer l’inclusivité du domaine public par l’utilisation d’un contexte historique stratifié et les identités multiples de la ville contemporaine. En participant comme acteur local dans différentes initiatives bottom-up à Rotterdam, elle combine son engagement à la recherche-action. Elle participe à l’heure actuelle à la transformation initiée par les habitants de la friche ferroviaire d’Essenburgpark, à Rotterdam Ouest.

Sébastien Penfornis est architecte DPLG. Il est co-fondateur de Taktyk et dirige le bureau de Paris. Sa recherche explore la notion de hasard à travers le processus de conception du paysage et de transformation. Il travaille et évolue selon un processus de conception décomplexé, intuitif, voire empirique, basé sur l’expérimentation, l’invention et la prise de risque. Il est en charge d’activer la transformation du site Chapelle Charbon dans le 18eme arrondissement,  en inventant et esquissant avec les habitants les contours de ce parc transitoire, pour faire de ce lieu en marge, un espace de recherche et d'expérimentation. 

Détails

Mercredi 27 septembre

19h30-22h

Villa Vassilieff
21 avenue du Maine, 75015 Paris

Ajouter à mon agenda

Partager
Projection