La renaissance du charbon et les sociétés cosmopolitisées sobres en carbone

Working paper de David Tyfield

Les efforts actuels en direction d'une " transition vers la sobriété en carbone " sont caractérisés par un paradoxe saisissant : la résurgence " phénoménale " et " historiquement incroyable " du charbon. L'exploration des sources de cette enigme conduit à analyser les tendances actuelles de la transition vers une énergie sobre en carbone en termes de création et d'émergence de " communautés cosmopolitiques de risque climatique ". Une telle analyse constitue une étude de cas dans le cadre d'un mouvement plus large vers une science sociale méthodologiquement cosmopolitique qui implique l'examen empirique des processus de cosmopolitanisation et les enjeux sociaux - et pas seulement technologiques - inhérents à cette transition vers la sobriété en carbone. Ceci conduit à mettre en lumière une constellation émergente d'énergie et de régimes politiques mettant en relation le "charbon propre" avec le " libéralisme 2.0 " centré sur une Chine en plein essor. La société sobre en carbone qui émerge de ces développements, cependant, apparaît marquée par des formes d'inégalités infra-nationales, de violence, d'absurdité et une schizophrénie qui rappelle davantage l'âge d'or du charbon avant Dickens que les visions progressistes et normativement cosmopolites de la majorité de la littérature sur la " transition vers la sobriété en carbone ". Les implications et les configurations qui pourraient émerger d'un tel libéralisme 2.0 basé sur le " charbon propre " sont explorées en faisant particulièrement référence aux changeantes natures et définitions sociales du techno-nationalisme et de l'innovation cosmopolitique.

L'auteur

David Tyfield est conférencier au Centre for Mobilities Research (CeMoRe), Département de sociologie,Université de Lancaster. Ses recherches portent sur l'interaction de l'économie politique, du changement social et l'évolution de la science, de la technologie et de l'innovation, en mettant l'accent sur les problèmes de carbone en Chine. 

Référence

David Tyfield. The Coal Renaissance and Cosmopolitized Low-Carbon Societies. FMSH-WP-2013-37. 2013.<halshs-00842922>

 

 

Partager
Parution