Exil et post-exil

Working paper d'Alexis Nuselovici

Les expériences et identités exiliques aujourd'hui ne répondent pas aux critères connus. On peut avoir la nostalgie d'un pays que l'on n'a jamais connu, éprouver le manque d'une langue que l'on n'a jamais parlée. Le concept de post-exil veut rendre compte du phénomène en recevant trois compréhensions : le postexil comme l'après-exil, le retour d'exil, le terme de l'épreuve ; exil et post-exil comme deux expériences distinctes et successives au sein d'un parcours individuel ou au gré d'un passage générationnel ; exil et post-exil comme deux modes de manifestation ou d'expression de l'exiliance dans un rapport dialectique de concomitance.

L'auteur

Alexis Nuselovici (Nouss) est professeur de littérature générale et comparée à l’Université d’Aix-Mar-seille. Il a jusque récemment occupé le poste de Chair of Modern Cultural Studiesà l’Université de Cardiff (Royaume-Uni) et a enseigné auparavant à l’Université de Montréal. Il a été professeur invité au Brésil, en Turquie, en Espagne et en France. Directeur ou membre de plusieurs équipes de recherches internationales, il est responsable du séminaire « L’expérience de l’exil » au Collège d’études mondiales. Il a publié une dizaine de livres dont Plaidoyer pour un monde métis (2005) et Paul Celan. Les lieux d ’un déplacement (2010).
 

Référence

Alexis Nuselovici (nouss). Exil et post-exil. FMSH-WP-2013-45. 2013.<halshs-00861334>
 
Partager
Parution