du 26 au 27 juin 2017

Economie solidaire, associations et mouvements sociaux

Une mise en perspective historique. Une mise en perspective internationale

Ce colloque s'inscrit dans le cadre de l'initiative de recherche "Démocratie et économie plurielles" qui a déjà abouti à 2 publications co-écrites par un collectif d'auteurs d'Amérique du Sud et d'Europe (Dictionnaire de l'autre économie, Gallimard - Les gauches du XXIe siècle. Un dialogue Nord-Sud, Le Bord de l'eau).

Suite au 1er séminaire sur économie solidaire, associations et mouvements sociaux ces 2 jours de rencontres seront destinés à une mise en perspective historique et internationale des initiatives citoyennes d'aujourd'hui.

Dans un premier temps, il s'agira de revenir sur l'associationnisme pionnier, d'examiner comment son image a été systématiquement dévalorisée et méprisée depuis la seconde moitié du XIXe siècle et comment il est possible d'en proposer une relecture.

Un second temps sera consacré au retour de l'associationnisme dans le contexte actuel. La situation française sera mise en discussion avec des expériences espagnoles et catalanes à travers les interventions de chercheurs et d'acteurs de ces initiatives. Enfin, une ouverture complémentaire sera proposée par des intervenants venues du Brésil sur la façon dont se reconstituent les formes d'action collective, transformant les frontières entre associations citoyennes, mouvements sociaux et économie solidaire.

L'objectif du séminaires est autant de déplacer les références théoriques que d'examiner des pratiques mises en œuvre ces dernières années dans des contextes divers. Cette réflexion épistémologique, théorique et méthodologique doit pouvoir déboucher sur des propositions associant acteurs et chercheurs.

 

Détails

Musée social  | 15 rue Las Cases | 75007 Paris

26 & 27 juin 2017 | 16h-20h

Formulaire d'inscription

Ajouter à mon agenda

Programme 

26 juin

Animation :  Jean-Louis Laville, responsable de l'initiative de recherche Démocratie et économie plurielles au Collège d'Etudes mondiales, professeur du Cnam

16h - 17h : Michèle Riot Sarcey (Auteur de Le procès de la liberté - Une histoire souterraine du XIXe siècle, La Découverte), militante et historienne du féminisme, de la politique et des révolutions du XIXe siècle, De l'expérience associative du XIXe siècle aux questions d'aujourd'hui

17h - 17h30 : Maité Juan, sociologue - Cnam, L'associationnisme populaire des années 1850 - 1930 à Barcelone : vers la fabrique d'une sphère publique ouvrière

17h30 - 18h : Fernando Paniagua de Paz : coordinateur de la programmation culturelle Ateneo Popular Nou Barris, Barcelone, historien, De l'autonomie ouvrière dans le Barcelone des années 1960 à l'économie solidaire contemporaine

18h : débat

18h45 : pause

19h - 19h30 : Isabelle Hillenkamp, chargée de recherche IRD - CESSMA , Sujet politique et subjectivités : Agroécologie et féminisme au Brésil

19h30 - 20h : Fábio José Bechara Sánchez, professeur de sociologie à l'Universidade federale de Sao Carlos, L'émergence et l'évolution de l'économie solidaire au Brésil : rupture et continuité des mouvements sociaux et de leurs rapports aux pouvoirs institués

 

27 juin

Animation : Elisabetta Bucolo, sociologue, maitre de conférences Cnam

16h - 16h30 : Genauto Carvalho de França Filho, professeur de politique publique, Universidade federal de Bahia, Mise en place d'activités d'économie solidaire dans les quartiers populaires au Brésil

16h30 - 17h30 : Leonardo Prates Leal, professeur de politique publique, Universidade federal de Alagoas, Les banques solidaires : un exemple de mise en place d'activités d'économie solidaire dans les quartiers populaires

17h30 - 18H : Osia Alexandrina, professeur de sciences humaines et sociales appliquées, Universidade Federal do Reconcavo da Bahia, Apports théoriques de l'éducation populaire à la méthodologie des incubateurs d'économie solidaire

18h -18h45 : Débat introduit par Mohamed Mechmache, co-fondateur de la coordination nationale Pas sans nous, porte-parole d'ACLEFEU (association collectif liberté, égalité, fraternité, ensemble unis) et Claude Sicart, président de PoleS, Réactions de 2 militants français sur les présentations brésiliennes

18h45 : pause

19h - 19h30 : Marie-Hélène Bacqué, professeure d'études urbaines, Université Paris Ouest Nanterre, De la recherche à l'expertise et l'engagement (retour sur une mission sur la participation dans la politique de la ville)

19h30 : Jean-Louis Laville, Repenser l'émancipation - Premiers éléments de réflexion

 

 

 

Partager
Rencontre