Séminaire de recherche 2015-2016 du Collège d'études mondiales

Cette année le séminaire de recherche du Collège s’articulera autour de la notion de « global ». Cet adjectif, qui accompagne de plus en plus les Sciences humaines et sociales, n’a pas de significations équivalentes et univoques selon que l’on l’utilise pour l’une ou l’autre des disciplines. D’un côté, il semblerait viser à remettre en discussion l’hégémonie de l’Occident dans la production des paradigmes pour les SHS. Ce sens est sans doute celui qui a été adopté en sociologie, discipline où l’enracinement à des cadres nationaux a été des plus marquants, et qui a donné lieu à la formulation de nouveaux paradigmes comme par exemple celui de « cosmopolitisme méthodologique » (Ulrich Beck).

De l’autre côté cependant, cet adjectif semble au contraire désigner la résistance, à l’intérieur d’une appréhension intellectuelle du monde, d’un principe mono-focal et "panoptique". C'est pour cela, par exemple, que la philosophie contemporaine (Derrida, Nancy...) a préféré l'utilisation de l'adjectif "mondial".

Ce séminaire souhaiterait explorer de quelle manière le changement d'échelle et de dynamique apporté par les phénomènes contemporains intervient dans chaque discipline, suggérant ainsi des nouvelles méthodologies et des nouveaux questionnements pour chacune d’entre elles.

Le Collège d’études mondiales constitue un espace intellectuel et scientifique doté d’une vie collective, à laquelle participent tous ceux qui en relèvent, au titre d’une chaire, d’un séminaire, d’une initiative de recherche ou d’une invitation comme post-doc ou membre associé. Des chercheurs et des étudiants avancés qui se reconnaissent dans son projet sont bienvenus, et peuvent participer à cette vie collective, sans a priori disciplinaire.

C’est dans cet esprit que nous avons crée un séminaire de recherche qui aura deux langues, le français et l’anglais. Animé par l’équipe scientifique du Collège, qui y apportera sa propre contribution, ce séminaire donnera à ses participants l’occasion de s’écouter et d’échanger à partir des travaux des uns et des autres, anthropologues, philosophes, sociologues, politistes, économistes, géographes, médecins, historiens, littéraires, etc., et dans une perspective ouverte à l’interdisciplinarité.

 


Programme Octobre/Juin 2016

 

Mots clés