Özge Yaka

Ex post-doctorante au sein de la chaire Rethinking Social Justice 

Özge Yaka a été post-doctorante au Collège en 2015 et 2016 au sein de la chaire Rethinking Social Justice de Nancy Fraser.
Elle possède un doctorat de Sociologie de l'Université de Lancaster obtenu en 2011. Elle a été professeure assistante à l'Université Ondokuz Mayis (Turquie), en tant que chercheur post-doctorant du programme international Einstein et en tant que professeure associée du John F. Kennedy Institute, du Troisième cycle d'Études Nord-américaines et de la Freie Universität de Berlin. Ses intérêts de recherche incluent la théorie sociale critique, les études des mouvements sociaux, la justice globale et environnementale, les luttes pour la gestion de l'eau comme "bien commun".

Projet de recherche

Arrivée en septembre 2015 au Collège d'études mondiales, le projet scientifique d'Özge Yaka concernait les Luttes autour des droits d'utilisation de l''eau et le défi pour la justice globale.

Ce projet de recherche se concentrait sur la résistance communautaire contre les centrales hydrauliques à petite échelle privées (HES) en Turquie la dernière décennie et avait pour but de mettre en lien la dimension normative de justice globale avec une perspective structurelle et théorique d'action. Özge Yaka s'intéressait en particulier aux moyens utilisés par les différents acteurs et communautés dans le mouvement Anti-HES - et plus généralement au mouvement global pour la justice environnementale - et à la manière dont ces mouvements construisent des représentations de causalité, qui les connectent potentiellement aux processus globaux, en dépassant ainsi leur environnement local et l'espace politique national. Sa recherche avait pour but de montrer quels sont les mécanismes existants et quelles sont les communautés marginalisées par les acteurs globaux. 

Elle maintenait que le tissu des relations causales qui constitue la justice transnationale émergente se forme différemment quand elle aborde la structure de l'État-nation en mettant en place une politique différente essayant de défier, de contester et de réviser "la structure même de l'encadrement". En analysant les modes spécifiques et les mécanismes d'encadrement des luttes Özge Yaka avait pour but de comprendre comment la connexion du local à une sphère publique transnationale conduit à une stratégie "d'expansion des frontières" et dans quelle mesure les structures globales de luttes de gouvernance économique étendent et forment ainsi des luttes communautaires.

Parutions

Son article (avec Serhat Karakayali), “The Spirit of Gezi: The Recomposition of Political Subjectivities in Turkey” est paru dans New Formations (83/2014).

Elle a publié son travail dans de nombreux journaux et elle a dirigé des parutions en anglais et en turc.