Antariksa est bénéficiaire de la bourse de recherche 2017

Collaboration entre le Collège d'études mondiales et la Villa Vassilieff

Antariksa est bénéficiaire de la bourse de recherche 2017 de la chaire Global South(s). Un appel à candidature a été lancé dans le cadre de la col­­la­­bo­­ra­­tion entre le Collège d'études mondiales et la Villa Vassilieff pour un séjour de recher­­che de 6 semai­­nes adres­­sés aux cher­­cheurs en Sciences Humaines et Sociales rési­­dant hors de France, éga­le­ment ouvert aux artis­­tes.

Antariksa est his­to­rien et membre co-fon­da­teur KUNCI - Cultural Studies Centre, Yogyakarta, Indonésie – un col­lec­tif de recher­che dont les inté­rêts conver­gent autour de la pro­duc­tion du savoir, la recher­che-action et l’éducation ver­na­cu­laire. Il est l’auteur de Tuan Tanah Muda : Hubungan LEKRA-Seni Rupa 1950-1965 [Tuan Tanah Kawin Muda : La rela­tion entre art et l’Institut de la Culture Populaire 1950-1965] (CAF/IVAA, 2005). Ses prin­ci­pa­les recher­ches concer­nent l’art et la mobi­lité des idées en Asie du Sud-Est sous l’occu­pa­tion japo­naise. Il tra­vaille à pré­sent sur sa nou­velle publi­ca­tion 日本占領期のインドネシアにおけるアート集団主義 [Le col­lec­ti­visme artis­ti­que en Indonésie, durant l’occu­pa­tion japo­naise] (Kyushu University Press, 2017). Antariksa est actuel­le­ment cher­cheur asso­cié à l’Institute of Southeast Asian Studies (ISEAS) - Yusof Ishak Institute, Singapour.

Antariksa tra­­vaillera d’une part en lien avec la Chaire Global South(s) diri­­gée par Françoise Vergès et de l’autre avec l’équipe de la Villa Vassilieff, autour d’une recher­che s’ins­cri­vant dans le cadre de la poli­­ti­­que scien­­ti­­fi­­que géné­­rale du Collège d’études mon­­dia­­les et dans les thématiques développées au sein de la chaire Global South(s) : il se concentrera sur l'étude de la trans­mis­sion d’une esthé­ti­que « occi­den­tale » de Paris à l’Indonésie en pas­sant par le Japon et les moda­li­tés de cette trans­mis­sion : com­ment elle s’est effec­tuée, com­ment elle a influencé l’idée d’esthé­ti­que et notre mémoire visuelle de la période de la guerre au Japon et en Indonésie.

 

Légende de la photo : Portrait de Tsuguharu Foujita par Jean Agélou. Source : Wikimedia Commons

 

Partager
Récompense

Voir aussi