Anthropologie globale du luxe

Pour une anthropologie globale du luxe : il s’agit de penser le luxe dans le contexte de la globalisation.

La circulation des produits de luxe est devenue une affaire planétaire, elle s’est densifiée et accélérée. Ce projet envisage la question de la valeur du luxe, des enjeux politiques et des représentations culturelles qu’il mobilise et de la manière dont il reflète les transformations du capitalisme aujourd’hui.

La rareté et la superfluité qui caractérisent le luxe constituent pour les chercheurs en sciences sociales des caractéristiques à partir desquelles interroger la valeur politique des marchandises et son irréductibilité aux seuls facteurs économiques.

Un workshop sur le thème «The Routes of Luxury», organisé par Marc Abelès, directeur d’études à l’EHESS et directeur de recherche au CNRS, a rassemblé en janvier 2015 plusieurs chercheurs sur ce thème en plein essor au sein des sciences sociales : M. Badaro (IDAES, Buenos Aires), C. Cartier (University of Sydney, China Research Center), J. Osburg (University of Rochester), S. Yanagisako (Stanford University), J. Zhao (University of Louisville).

Un autre workshop, « Beyond Value: Rarity, Luxury and Relational Consumption in China », s’est tenu à Denver en novembre 2015 lors de la réunion annuelle de l’American Anthropological Association.

 

Responsables

Chercheurs associés

Focus

http://theconversation.com/conversation-avec-marc-abeles-le-droit-au-luxe-pourrait-constituer-une-revendication-raisonnable-73384

« Le droit au luxe pourrait constituer une revendication raisonnable »

Conversation avec Marc Abélès

Entretien réalisé en amont de...