Mouvements sociaux à l’âge global

Initiative de recherche de Geoffrey Pleyers

L’initiative Mouvements sociaux à l’âge global a pour objectif de favoriser le débat intellectuel et les collaborations entre des chercheurs dans les champs de la sociologie des mouvements sociaux et des « global studies ». A partir de recherches empiriques et de contribution théorique, il entend développer une sociologie de l’âge global, partant du constat que notre époque est marquée par le passage d’une ère marquée par la mondialisation, comme expansion de la modernisation et des marchés impulsé par la croissance économique, vers un « âge global » au cours duquel le défi d’une gestion commune d’une planète et de ressources limitées transforment et approfondissent l’interdépendance des êtres humains à l’échelle de la planète ainsi que les relations entre les êtres humains et la nature. Comment des individus et des collectivités cherchent-ils à devenir acteurs de leur vie et de leur monde dans ce contexte ? Quels sont les processus qui favorisent leur participation à des décisions locales, nationales ou globales qui auront un impact sur leur existence ? Comment cherchent-ils à répondre aux enjeux de la démocratie dont la conception ne peut se limiter à la politique institutionnelle ?

A partir d’une sociologie de l’action et des mouvements sociaux d’une part et des « global studies » de l’autre, cette initiative du Collège d’Etudes Mondiales porte un intérêt particulier aux enjeux démocratiques et environnementaux. Nous entendons également contribuer au développement d’une sociologie plus globale selon trois critères :

1.      Articuler les échelles d’action et d’analyse, au-delà du nationalisme méthodologique et du globalisme méthodologique

2.      Favoriser le dialogue et les échanges avec les chercheurs du Sud et intégrer les contributions théoriques, les pratiques et les visions du monde des chercheurs et acteurs de différentes régions du monde, avec un intérêt particulier pour le “Sud global”.

3.      Promouvoir des recherches multisituées et multi-niveaux

 

Recherches en cours

  • Nuit Debout : un renouveau de la démocratie ?
  • De la mondialisation à l’âge global
  • La reconfiguration des mouvements écologistes
  • Mouvements sociaux au Mexique

Programme du séminaire en 2016/2017 
Mouvements sociaux à l'âge global : démocratie et environnement

Vendredi de 15 h à 18 h (salle du Conseil A, R-1, bât. Le France, 190 av de France 75013 Paris), du 3 février 2017 au 3 mars 2017 et du 26 mai 2017 au 16 juin 2017.
Les séances des 3 février et 3 mars se dérouleront en salle du conseil B (R -1, bât. Le France) ; celles des 17 et 24 février se dérouleront en salle Jean-Pierre Vernant (8e étage, bât. Le France)

Cette année, le séminaire sera consacré aux acteurs des « mouvements des places » et de leurs évolutions (Nuit Debout, les indignés, Gezi Park,…) et au renouveau des mouvements écologistes. La première partie du séminaire nous permettra d’analyser successivement des acteurs des mouvements qui ont surgi autour des enjeux de la démocratie (Nuit Debout, Gezi Park, indignés et Podemos, mobilisations au Brésil et en Europe de l’Est). Nous analyserons les différentes dimensions de leurs actions et la manière dont ils reconfigurent le sens et les modalités de la démocratie et du rapport à la nature, mais aussi les tensions qui animent ces mouvements, les limites de leurs actions, les défis qui se posent à eux.

La seconde (mai/juin) partie sera consacrée au renouveau de l’écologie et aux mouvements pour la justice climatique, au Nord et au Sud de la planète (mouvements paysans, buen vivir, jeunes écologistes, alimentation et consommation critique, résistances aux grands projets, ONG pour la justice climatique).

L’enjeu de ce séminaire est également de développer une perspective sur les enjeux méthodologiques et épistémologiques d’une sociologie dans la globalisation  (articulation des niveaux d’action et d’analyse, acteurs locaux et mouvements globaux et relations acteur-chercheur), en prenant soin d’ancrer ces discussions dans des recherches empiriques menées dans différents lieux et à différentes échelles.

L'un des grands  enjeux  de  la  sociologie  contemporaine  est  de  comprendre  les dynamiques de subjectivation et de construction d’acteurs  dans  un contexte marqué à la fois par la globalisation et l’âge global, entendu comme la prégnance croissante des limites de la planète. Ce séminaire propose d’explorer ces enjeux à partir de recherches empiriques portant sur des acteurs de mouvements sociaux contemporains, dans une perspective résolument internationale. Nous nous appuierons pour ce faire sur une sociologie de l’émergence, des mouvements sociaux et de l’action, fondées sur des travaux de terrain réalisés dans différentes régions du monde et à différentes échelles (du local au global), au-delà du nationalisme et du globalisme méthodologiques.

Responsables

Focus

http://www.lemouvementsocial.net/comptes-rendus/geoffroy-pleyers-brieg-capitaine-dir-mouvements-sociaux-devient-acteur/

Mouvements sociaux. Quand le sujet devient acteur", Éditions de la Maison des sciences de l'homme (2016)

Compte-rendu de l'ouvrage de Geoffrey Pleyers et Brieg Cap...

Geoffrey Pleyers et Brieg Capitaine ont réuni autour de Michel Wiewiorka quatorze de ses anciens doctorants étrangers qui reviennent sur leurs travaux empiriques menés sur leurs...