16 février 2016

Du corps fabriqué au corps manipulé

Les progrès de la biomédecine ont connu une importante accélération au cours des trente dernières années. De nouvelles technologies sont apparues et ont apporté des réponses bénéfiques à de nombreux problèmes de santé qui jusqu'alors restaient sans solution.

Dans des domaines comme la génétique, le clonage thérapeutique, l'utilisation des cellules souches, la procréation médicalement assistée, les greffes d’organe et de tissus ou la stimulation du cerveau, la médecine connaît une véritable révolution. De nouvelles approches modifient radicalement la manière d’envisager la reproduction humaine, le traitement de certaines maladies chroniques, le remplacement d'organes et de membres défaillants ou encore le traitement de maladies mentales.

Des changements considérables qui posent des questions vertigineuses sur la définition et les limites de la vie, le rôle futur des prothèses permettant de prolonger l'existence, les nouvelles possibilités de contrôle chimique, électronique ou subconsciente du  cerveau ou encore l'utilisation du corps des autres pour l'amélioration de sa santé. Les majors de l'économie numérique l'ont bien compris en investissant des sommes considérables dans la robotique et le "transhumanisme".

Mais alors que devient l'être humain si sa vie, ses capacités de reproduction, le fonctionnement de ses membres, ses émotions, sa mémoire sont remplacés par des robots ? Ne sommes-nous pas en train d'entrer dans le Meilleur des Mondes ? L'homme maîtrise-t-il  encore la technologie ou comme le disait Albert Einstein : « la technologie a maintenant dépassé notre humanité »?

Invité : Pr. René Frydman, producteur de l'émission "Révolutions médicales", France Culture.

Séminaire organisé en partenariat avec :

Equipe

Alexandra Ivanovitch, Centre de Recherches Interdisciplinaires (CRI)
Jean-Daniel Rainhorn, Collège d'études mondiales
Imma Tubella, Collège d'études mondiales

Détails

Lieu : La Maison Suger

Ajouter à mon agenda

Partager
Séminaire